Bruno Le Maire, invité de la matinale d'Europe 1, a déclaré que l'Etat actionnaire de Renault ferait tout pour empêcher la fermeture de l'usine de Flins, plus vieille usine du groupe. Inaugurée en 1952, l'usine faisait la fierté de la Régie et du gouvernement.

Renault, déjà très affaibli en ce début d'année, subit encore plus durement le contrecoup économique du confinement du à la crise de la Covid-19. Le 29 mai prochain, le groupe doit annoncer un vaste plan d'économies. Plusieurs sites de production en France pourrait être touchés, voire fermés. Selon des informations du Canard enchaîné, Choisy-le-Roi, Dieppe et les Fonderies de Bretagne seraient concernés. Le site industriel de Flins, dans les Yvelines, fleuron du groupe au losage, serait touché "plus tard", toujours selon Le canard enchaîné, même si cette information reste encore à confirmer.

Ce vendredi, le ministre de l'économie s'est pourtant voulu rassurant quant à l'avenir de l'usine de Flins : « Flins ne doit pas fermer, c’est la position de l’Etat actionnaire », a ainsi indiqué Bruno Le Maire.

L'usine de Flins, qui produit actuellement la citadine électrique Zoe et la Nissan Micra, est la plus importante et, depuis la fermeture de celle de Boulogne-Billancourt, la plus ancienne des usines de carrosserie du constructeur automobile Renault. 

Inaugurée en 1952, elle faisait la fierté de la Régie et du gouvernement. Le commentaire des actualités cinématographiques de l'époque était élogieux : "La régie nationale des usines Renault vient de présenter à Monsieur Louvel, ministre de l’industrie et du commerce, ses usines de Flins, dont ses installations ultra-modernes sortent 150 frégates par jour. L’automobile tenait hier la première place dans l’industrie française. Elle n’est pas prêt de la perdre".

La régie nationale des usines Renault vient de présenter à Monsieur Louvel, ministre de l’industrie et du commerce, ses usines de Flins, dont ses installations ultra-modernes sortent 150 frégates par jour. L’automobile tenait hier la première place dans l’industrie française. Elle n’est pas prêt de la perdre.

Rédaction Ina le 20/05/2020 à 12:14. Dernière mise à jour le 22/05/2020 à 11:18.
Economie et société