Sigmund Freud est décédé le 23 septembre 1939. Neuf mois plus tôt, "le père de la psychanalyse" accordait une interview à la radio depuis son domicile londonien. Il évoquait la naissance de la psychanalyse et la genèse de sa théorie de l'inconscient.

Le 7 décembre 1938, Sigmund Freud accorde un entretien exceptionnel à la BBC, à Maresfield Gardens, à Londres. Il y vit depuis sa fuite de l'Autriche nazie.

Le psychanalyste s'exprime d'abord en anglais puis en allemand, sans traduction. Ce document est de qualité moyenne mais audible. Voici la transcription de l'interview (en anglais) puis sa traduction.

"I started my professional activity as a neurologist trying to bring relief to my neurotic patients. Under the influence of an older friend and by my own efforts, I discovered some new and important facts about the unconscious in psychic life, the role of instinctual urges and soon. Out of these findings grew, a new science : Psycho-Analysis. A part of Psychology and a new method of treatment of the neuroses.

I had to pay heavily for this bit of good-luck. People did not believe in my facts and thought my theories unsavoury. Resistance was strong and unrelenting. In the end, I succeeded in acquiring pupils and building up an International Psycho-Analytic Association. But the struggle is not yet over."

Traduction des propos anglais : "J'ai débuté mon activité professionnelle en tant que neurologue essayant de soulager mes patients névrosés. Sous l'influence d'un ami plus âgé, et par mes propres efforts, j'ai découvert de nouvelles et importantes données à propos de l'inconscient dans la vie psychique, le rôle des fortes envies instinctuelles et ainsi de suite. De ces découvertes est née une nouvelle science : la psychanalyse, une partie de la psychologie ainsi qu'une nouvelle méthode de traitement des névroses. J'ai dû payer lourdement pour ce coup de chance. Les gens doutèrent de mes observations et trouvèrent mes théories douteuses. La résistance fut forte et incessante. Finalement, j'ai réussi à avoir des élèves et à construire une Association Internationale de Psychanalyse. Mais la lutte n'est pas encore terminée ". Il poursuit en allemand (non traduit) et il conclut par  :"my name is Sigmund Freud".

La provenance de cet enregistrement

L'entretien a été enregistré le 7 décembre 1938 par la BBC au domicile de Freud. Selon un ancien document interne de la Phonothèque de l'ina (le classeur Avant-guerre), il s'agit d'un don de l'UNESCO à la Phonothèque nationale dont une copie a été fournie à la Phonothèque de l'ina dans le cadre du fonds d'archives Les grandes voix du siècle.

Quelques précisons

L'ami évoqué par Sigmund Freud est probablement une allusion à Joseph Breuer (1842-1925), médecin et physiologiste autrichien qui s'intéressa à l'hystérie. Il est surtout connu pour avoir pris en charge la patiente Bertha Pappenheim (cas étudié sous le pseudonyme d'Anna O.), épisode qui influença considérablement l'élaboration de la psychanalyse par Sigmund Freud.

Pour aller plus loin

D'autres contenus sur Sigmund Freud.

Playlist sur les rêves

Rédaction Ina le 19/09/2019 à 11:58. Dernière mise à jour le 19/09/2019 à 12:05.
Histoire et conflits Sciences humaines