Le 18 janvier 1990, Paul Nahon présentait la première d'Envoyé spécial. Un magazine d'actualités, diffusé chaque jeudi soir à 20h30 sur Antenne 2. Un défi relevé haut la main puisque trois décennies plus tard, l'émission existe toujours !

En janvier 2020, le magazine Envoyé Spécial fête ses 30 ans ! Trois décennies d'ouverture sur le monde en prime time. Un exploit que les deux journalistes Paul Nahon et Bernard Benyamin n'imaginaient pas possible à l'époque. Quel était leur état d'esprit en 1990. Réponse en images.

Dans ce premier numéro, Paul Nahon, à la présentation, précise : "C'est vrai qu'il y a longtemps que nous avions envie de vous expliquer le monde, en vous racontant des histoires. Des histoires d'hommes, des histoires de femmes, des histoires parfois graves, parfois plus souriantes, mais des histoires toujours significatives d'une société, d'un pays en crise ou d'un problème qui nous concerne. C'est vrai que ces années 90 seront déterminantes pour tous, à l'Est comme à l'Ouest et qu'elles peuvent nous réserver quelques surprises de taille, juste pour nous rappeler que la réalité, c'est souvent beaucoup plus fort que la fiction. Le premier reportage ce soir-là, la ville de Sungai en Azerbaïdjan, polluée au mercure et où mourait des enfants..."

Un peu plus tôt dans la journée, Paul Nahon et Bernard Benyamin, grand reporter, présentaient leur magazine dans l'émission Tout, tout, tout sur Antenne 2 de Lionel Cassan.

Au micro de l'animateur, Bernard Benyamin réfute l'idée de "pseudo défi de mettre un magazine de reportages à 20h30". Il affirme alors comme une incantation :  "C'est un défi, on le relève, on va gagner !"

Suivent quelques images des coulisses : installation du plateau, mise en place des caméras… "Il y a une épure. Tout converge vers le plateau, il y a une mappemonde. Notre idée, c'était de converger vers un centre d'intérêt" explique Roger Gomez le réalisateur. Dominique Colonna, l'autre réalisateur, donne sa définition du grand reporter : "c'est celui qui nous ramène des histoires de monde entier, qui vont nous sensibiliser, qui vont nous faire réfléchir et nous faire comprendre le monde dans lequel on vit tout simplement. Et le côté épuré du décor va,j'espère, servir ce discours : efficacité, simplicité."

De retour en plateau, Paul Nahon évoque le premier reportage consacré à Sungai, une vie ultra polluée. Parmi les autres sujets du jour, il y aura un retour sur la Roumanie par Paul Barbanegra, un cinéaste. Un autre reportage sur la danse nationale du Chili, la cueca. Pour dénoncer les disparus de la dictature, des femmes la dansent seule : la cueca sola. Quelques images présentent ce sujet.

Les deux journalistes réfutent se sentir les héritiers des "trois Pierre" (Desgraupes, Dumayet et Lazareff) de Cinq colonnes à la Une. "Mais c'est vrai qu'on a grandi et qu'on a peut-être eu envie de devenir journalistes grâce à Cinq colonnes à la Une" ajoute Paul Nahon. "Et si un jour notre émission ressemble à Cinq colonnes à la Une et bien ce sera formidable" conclut Bernard Benyamin.

Depuis 2016, Elise Lucet a repris les rennes du programme.  (elle avait elle-même succédé à Françoise Joly et Guilaine Chenu, qui en avaient repris les commandes en 2001). La ligne éditoriale reste identique : des reportages de terrain, de l’investigation et une grande proximité avec les téléspectateurs.

Pour aller plus loin

C'est à vous sur Antenne 2 : Paul Nahon à propos d'Envoyé spécial et des grandes signatures qui interviennent dans le magazine. Ils contribuent à renouveler le genre journalistique. (31 mars 1990)

Lignes de mire : Paul Nahon et Bernard Benyamin à propos d'Envoyé Spécial. L'émission fête ses cinq ans et 200 reportages. "Cinq ans après, être encore là nous paraît incroyable" alors qu'on leur avait dit que ce serait un échec. Leur innocence leur a permis de réussir. (5 février 1995)

La marche du siècle : première télé d'Elise Lucet. (30 septembre 1987)

Rédaction Ina le 29/01/2020 à 16:26. Dernière mise à jour le 30/01/2020 à 11:34.
Médias Télévision