Carl Gustav Jung ou la totalité de l'homme futur : l'homme moderne - Audio Ina.fr

Carl Gustav Jung ou la totalité de l'homme futur : l'homme moderne

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Carl Gustav Jung ou la totalité de l'homme futur : l'homme moderne

Carl Gustav Jung ou la totalité de l'homme futur

audio 28 sept. 1970 816 vues 01h 15min 20s

Carl Gustav JUNG ou la totalité de l'homme futur ; huitième et dernière partie : l'homme moderne : problème de civilisation, le principe féminin, le rationnel et l'irrationnel. - A 0'36 : Textes de liaison et lectures de quelques textes de JUNG par Bernard LATOUR : la Première partie sera consacrée à la femme moderne. L'apport de JUNG à notre société ; la réintégration du féminin dans la vie contemporaine ; la dualité, cause d'enrichissement ; (lecture d'un texte de JUNG sur la sexualité). - A 4'18 : Gilbert DURAND, professeur d'anthropologie à l'université de Grenoble et de Chambéry : le jugement des jeunes gens sur notre société, le manque de bonheur ; la mauvaise conscience des technocrates ; l'importance de la recherche des valeurs humaines (pourquoi les jeunes vont à Katmandou pour retrouver les valeurs simples de bonheur) ; l'aspect négatif de la technologie (exemple des camps de oncentration); le blocage de l'âme humaine à cause du matérialisme (4'27) - A 8'45 : Transition de Bernatd LATOUR sur la dualité lecture d'un texte de JUNG sur ce sujet extrait de "problèmes de l'homme moderne". Le problème de la situation de la femme dans notre société. - A 10'08 : docteur Gehrard ADLER, analyste jungien, enregistré à Londres, (en anglais, traduction simultanée) : l'émancipation des femmes ; les valeurs féminines en particulier l'importance des sentiments. La femme peut établir la liaison entre la science et la valeur humaine. (2'40 "). - A 13'32 : transition de Bernard LATOUR, extrait de " Problèmes de l'âme moderne "sur la femme. - A 14'16 : Gilbert DURAND, professeur d'anthropologie à l'université de Grenoble et de Chambéry : l'androgénéïté primitive et l'Eros remplacée par la suprématie masculine. Evolution de l'image de la femme au cours des époques différentes. L'hyper féminité (la vamp), déséquilibre néfaste menant à la pornographie et non pas à un érotisme sain. La lutte nécessaire pour rééquilibrer les rapports entre hommes et femmes. (4'30) - A 18'56 : transition de Bernard LATOUR, la position de JUNG sur la sexualité illustrée par deux extraits de " Métamorphose de l'âme et ses symboles "et" Problèmes de l'âme moderne ". - A 22'15 : Marie Madeleine DAVY, historienne et philosophe : la situation de la femme dans la société présente et future ; l'oeuvre de Simone de BEAUVOIR ; le rôle de l'église dans l'écrasement de la femme à partir de la Génèse ; Eve symbolisait le féminin dans l'homme et non pas la femme ; la remise en cause de la condition féminine ; la disparition de l'agressivité entre sexes, le retour à l'unité. Le retour à l'androgénéïté chez les jeunes ; description du monde nouveau où la femme jouera un rôle de premier plan (8'30"). - A 31'05 : transition de Bernard LATOUR + insert musical. - A 35'49 : Bernard LATOUR : le rationnel et l'irrationnel selon JUNG, définitions extraites de "Types psychologiques". La notion de "raison" chez les philosophes ; le principe d'identité (citation du psychologue Pierre Janet); les thèses de SCHOPENHAUER (tout a une raison d'exister) et de NIETZSCHE ; - A 46'15 : extrait de "Types psychologiques", la définition de l'irrationnel (ce qui est en dehors de la raison). Evocation de KANT ; les thèses de SCHOPENHAUER et de NIETZSCHE sur "l'irrationalisme contemporain". - A 50'31 : SCHOPENHAUER : l'intelligence humaine est impuissante à pénétrer l'essence des choses. Il défend la vie de l'instinct, des impulsions, des désirs au delà de la raison contraignante. NIETZSCHE se penche sur le passé de l'Occident et appelle au renversement de ses valeurs. La puissance de l'instinct seul permet d'élargir les limites de la vie. Son concept de "Ca pense" (vie inconsciente) - A 54'57 : l'enseignement de Zarathoustra est de briser les liens de la logique. Certains pensent que la pensée irrationnelle (irrationalisme) de NIETZSCHE serait à l'origine de la monstruosité du national socialisme. Bernard LATOUR souligne que le rationalisme aussi a engendré des doctrines négatives sans qu'on le remette en cause. - A 57'50 : extrait de "Types psychologiques" sur les vérités irrationnelles. La course au contraires. Selon JUNG l'homme n'est pas rationnel en soi. La notion de fonctions psychiques (le rationnel : pensée et sentiment ; l'irrationnel : sensation et intuition). Non utilisées, elles se perdent dans l'inconscient. Bernard LATOUR définit ensuite chacune de ces fonctions. La société ne vit que sur les sensations rationnelles, les deux autres ont été bânies de nos vies. La thèse de Henri POINCARE, le mathématicien, sur les stades du travail de création, laissant une grande place à la valeur de l'intuition. - A 01H07'04 : l'homme ne pourra pas toujours reléguer ces fonctions irrationnelles, elles vivent dans notre inconscient et en rejaillissant provoqueront des catastrophes inéluctables. A titre individuel elles provoquent les névroses et la skizophrénie, à l'échelon des civilisations on ne sait pas encore quel sera l'impact de cette négation de l'inconscient. Seule l'intégration des opposés permettra d'assurer la totalité de l'homme. - A 01H09'04 : lecture d'un extrait de "Problèmes de l'âme moderne" sur la rationalisation exagérée de la conscience et ses dangers. - A 01H11'01 : Bernard LATOUR conclut cette ultime volet de sa série consacrée à Carl Gustav JUNG par la lecture d'une déclaration qu'avait faite JUNG au séminaire de Bâle de 1934. La nécessité de s'aimer et se respecter pour comprendre l'autre, mais aussi d'aimer la civilisation dans laquelle nous vivons. Bernard LATOUR relate une visite qu'il avait faite à marguerite STEINLEIN qui avait produit en 1955 une émission sur JUNG, il lui avait écrit pour la remercier de cette émission. Conclusion sur la lecture d'un extrait de "Problèmes de l'âme moderne". - A 01H14'50 : désannonce de l'émission par un speaker.

Émission

Carl Gustav Jung ou la totalité de l'homme futur

Générique

interprète

Bernard Latour

participant

Gilbert Durand
Marie Madeleine Davy
Gehrard Adler

présentateur

Bernard Latour

dvd
cd
AdBlock activé!