Mort et réincarnation - Audio Ina.fr

Mort et réincarnation

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Mort et réincarnation

Nuits magnétiques

audio 14 déc. 1979 1029 vues 01h 24min 55s

Documentaire radiophonique en cinq parties, cinquième et dernier volet. Cette semaine, la série s'intitule "Le troisième oeil". Evocation des voyants, numérologues, astrologues, des sorcières, du diable et des superstitions. Que reste-t-il du démoniaque dans notre inconscient collectif ? Aujourd'hui la mort et la réincarnationEn fin d'émission Laure ADLER reçoit Liliane ABENSOUR et Laurent DANON BOILEAU les producteurs de cette série : leurs conclusions personnelles de cette enquête dans le monde du paranormal. - CD A ; - Plage 1 : série "Le troisième oeil".; - A 01'47'' : musique. ; - Plage 2 : Sylvaine CHARLET dit qu'on peut travailler avec un courant maléfique. Sur la 1ère fois où elle a vu un fantôme. ; - A 00'35'' : musique.; - A 00'56'' : ce soir, mort et réincarnation. - A 01'10'' : S. CHARLET explique qu'à plusieurs reprises elle est apparue aux pieds d'amis. Sa sortie hors du corps appelé voyage astral. - A 02'44'' : musique. ; - Plage 3 : Lucie DESIDERI lit un texte en Corse et on entend une traduction simultanée sur sa voix. C'est un texte sur les spectres. ; - A 01'40'' : elle parle de personnes qui en Corse peuvent dire la mort : les mazzeri. Ils se dédoublent la nuit et partent en chasse. La croyance dans les mazzeri et dans des croyances concernant la mort vient du fait que l'on croit que la mort peut être prévue et prédite par certaines personnes particulières. ; - A 03'15'' : musique. ; - Plage 4 : elle s'intéressait au mazzerisme depuis assez longtemps. Elle a voulu commencer une enquête dans le nord de la Corse. Elle a recueilli des rêves prémonitoires de mort. ; - A 02'22'' : les gens croient beaucoup aux rêves prémonitoires. Elle parle de Leila F et de ses rêves prémonitoires de mort. ; - Plage 5 : musique. ; - Plage 6 : Mademoiselle L., écrivain, raconte l'histoire d'un artiste qui a vécu un événement extraordinaire : il a vu son père lui sourire. Le lendemain, il a appris que son père était mort. ; - A 01'45'' : musique. ; - A 02'08'' : Monsieur DUMAS, spirite dit que lorsqu'il avait 14 ans, ses parents ont été surpris d'entendre des coups dans leur oreiller. Ils sont allés à la Société d'Etudes psychiques de Genève. Il raconte les réunions de désenvoûtement de sa mère. ; - Plage 7 : il a eu une manifestation curieuse d'un médium anglais. Récit. ; - A 01'37'' : musique. ; - Plage 8 : intervention de Mademoiselle L., écrivain. Elle parle de l'opposition que peut rencontrer la croyance dans la réincarnation dans notre société. ; - A 02'10'' : sur les 2 grands spécialistes anglais de ce sujet le docteur Arthur GUIRDHAM, le professeur STEVENSON. Elle est traductrice de GUIRDHAM. Sur sa 1ère découverte de son livre sur la réincarnation : "Les Cathares et la réincarnation". C'était la 1ère fois qu'un médecin occidental osait s'attacher à un tel problème et en discuter. Elle a rencontré GUIRDHAM. ; - Plage 9 : il croit en la réincarnation complètement. Il a raconté quand il était une esclave romaine. Dans son livre, il relate l'histoire d'une patiente venue le trouver car elle souffrait de crises d'épilepsie. Elle avait des cauchemars récurrents et violents. Il est spécialiste de l'épilepsie dans le monde. Il l'a observée et a pensé qu'elle n'était pas sujette véritablement à l'épilepsie. ; - A 01'52'' : récit des cauchemars par la patiente. Quelques jours après la patiente l'a rappelé pour lui dire que ses cauchemars avaient disparu. Elle était capable d'écrire des poèmes en langue du 12e siècle. Elle lui confie ses notes. ; - Plage 10 : le docteur a été assailli d'informations concernant le Languedoc et cette période de l'épopée cathare. Le poème lu dans le cahier d'écolier de la femme ressemblait à un poème qu'il venait de lire de la poésie courtoise des troubadours de l'époque. ; - A 00'56'' : elle lui expliquait aussi que dans ses rêves un personnage avec une robe bleue foncée lui apparaissait. Le docteur est allé en pays cathare et a découvert que les prêtres cathares étaient revêtus d'une robe bleue. ; - A 02'13'' : le docteur s'est ensuite rendu compte qu'autour de lui d'autres personnes avaient des souvenirs identiques de cette période. ; - A 02'32'' : musique. ; - Plage 11 : M. SEMENOV est ingénieur électricien, mathématicien de 79 ans. Pendant 45 ans, il a exercé la profession d'ingénieur et n'avait pas d'attaches avec les mouvements spiritualistes. A 45 ans, il a rencontré en Algérie un artisan de métropole. Il lui a parlé de ses dons : description. Quand il regardait une personne, il pouvait en observer ses organes intérieurs etvoir leur état. ; - A 03'15'' : il voyait aussi des images de vie antérieure de différentes personnes.; - Plage 12 : il a fait l'expérience sur M. SEMENOV. Il lui a donné des éléments de la dernière vie qu'il voyait en lui sous la révolution. Récit de son histoire. ; - Plage 13 : le lien avec son existence actuelle. Il a cherché à vérifier ce que le voyant lui avait dit et il a mis des années à le faire. ; - A 02'10'' : musique. ; - Plage 14 : Mademoiselle L. Explique que peu à peu le Docteur GUIRDHAM s'est rendu compte qu'autour de lui d'autres personnes avaient d'autres Souvenirs de la même époque. Fond musical. ; - A 00'32'' : M. SEMENOV parle de la blessure dont il est mort dans sa vie antérieure. ; - A 01'45'' : sur le rattachement de sa vie de Révolution Française et sa vie actuelle. ; - Plage 15 : ces paroles sont surprenantes dans la bouche d'un physicien comme lui. Elles sont l'effet de l'évidence. Ses propres théories sur la nature du temps confirme exactement les possibilités pour un voyant d'accéder aux images que conserve notre subconscient des existences antérieures. Lorsqu'on abolit en soi la notion d'espace qui elle seule conditionne le temps, on est réduit à la géométrie du point dans laquelle la succession est remplacée par la simultanéité. Pour un voyant, le temps a implosé. ; - A 02'17'' : musique. ; - Plage 16 : Mademoiselle L. Parle d'un autre spécialiste de la réincarnation le professeur Ian STEVENSON professeur aux USA. Les cas de réincarnation étudiés par le professeur. Ils sont encore plus troublants que ceux du Docteur GUIRDHAM. Il s'intéresse à des cas de réincarnation surtout chez les enfants. ; - A 01'34'' : exemple des récits d'une petite fille qui avait très peur de l'eau et des autocars. ; - Plage 17 : il semble que la durée d'une incarnation à une autre soit très courte contrairement aux expériences de Guirdham. ; - A 01'38'' : musique. ; - CD B ; - Plage 1 : M. SEMENOV construit l'horoscope des vies successives. Il parle d'une expérience intéressante qu'il a faite au cours des reconstitutions de vies. Il s'est intéressé au côté mathématique de l'astrologie. Il était arrivé à la conclusion que dans le cadre d'une expérience terrestre l'astrologie avait une grande valeur il est arrivé à la conclusion que toutes les existences relatées avaient eu lieu en août avec une position solaire à 20 degrés du lion. Description de leurs observations. ; - A 02'01'' : musique. Le journaliste explique qu'au cours de ces 5 émissions, il leur est apparu que leurs partis pris de silence risquaient d'apparaître comme une approbation sans réserve. C'est pourquoi ils ont voulu exprimer leur point de vue - Plage 2 : musique. ; - A 00'22'' : entretien par Laure ADLER avec Liliane ABENSOUR et Laurent DANON BOILEAU. Liliane explique pourquoi ils ont voulu faire cette émission. ; - A 01'45'' : elle explique que le plaisir du doute s'est déplacé. ; - A 02'48'' : sur les pierres matérialisées. ; - A 03'24'' : Laurent DANON BOILEAU explique pourquoi il a fait cette série. Le rapprochement qu'il a fait avec la psychanalyse. ; - Plage 3 : Bruno SOURCIS explique qu'il a été frappé par le fait que des mots datés comme sorcellerie, sorcier ou mage, étaient encore très importants. ; - A 01'06'' : sur un guérisseur coupé à l'antenne car il se vantait de guérir la sclérose en plaque. ; - A 02'08'' : comment réagissent-ils face aux nombreuses réactions des auditeurs qui pour certains demandent des adresses aux journalistes ? Leur point de vue sur les guérisseurs. ; - A 03'48'' : Liliane ABENSOUR pense que les nombreux appels au cours de cette série montre le désarroi des gens. ; - A 04'30'' : le journaliste explique qu'ils avaient une certaine vision du public de France Culture de gens cultivés ne croyant pas forcément à la magie. ; - Plage 4 : Laure ADLER parle de Monseigneur AUGUSTI. Sur le fait qu'ils n'ont pas pu avoir de désenvoûteur officiel de l'église catholique apostolique romaine. ; - A 00'53'' : Bruno SOURCIS parle d'un de ses étonnements face aux patients. ; - A 02'00'' : Liliane explique que cette croyance renvoie à la psychologie de chacun. ; - A 02'34'' : Laurent DANON BOILEAU parle du fait de croire ou de ne pas croire. ; - Plage 5 : Bruno SOURCIS explique qu'ils ont été frappés par le fait que la plupart des gens rencontrés ne sont pas neutres. ; - A 00'46'' : elle confirme cela. ; - A 01'05'' : Bruno SOURCIS parle de ce que Monseigneur AUGUSTI lui a dit sur lui. ; - Plage 6 : chanson.; - Plage 7 : fin.

Émission

Nuits magnétiques

Générique

interprète

Lucie Desideri

participant

Bruno Sourcis
Liliane Abensour

dvd
cd
AdBlock activé!