L'abbé Pierre au secours des couche-dehors - Audio Ina.fr

L'abbé Pierre au secours des couche-dehors

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

L'abbé Pierre au secours des couche-dehors

Le monde comme il va

audio 09 mars 1955 3493 vues 27min 59s

Au début de l'émission, extrait de l'appel de l'abbé PIERRE qu'il a lancé le 1er février 1954 sur Radio Luxembourg (35''). Interview de l'abbé PIERRE (Henri GROUES) par Clara CANDIANI. Il évoque sa maladie et les rumeurs qui ont couru sur sa mort. Commentaires de Clara CANDIANI et d'un speaker sur l'action de l'abbé PIERRE et l "insurrection de la bonté", et sur la situation du logement qui s'aggrave en France. - A 4'07 : l'abbé PIERRE fait le bilan des résultats obtenus à la suite de l'appel du 1er février 1954. Le lancement des chantiers de construction grâce aux 560 millions obtenus et autres actions lancées en particulier dans le domaine du logement. Son combat pour mettre fin aux expulsions sans relogement qu'il qualifie de "barbarie meurtrière". La création d'une société de HLM, son action. Ses prévisions pour 1955 (3650 logements Emmaüs créés en 1954, 1955). Son programme d'accession à la propriété : investissement de 20 millions de francs, 150 familles pourront ainsi accéder à la propriété. On attend toujours ce que l'État avait promis : des allocations logement. Il appelle l'opinion publique à faire pression pour que l'Etat tienne ses promesses. Demande la mobilisation de toutes les énergies de la Nation pour que la France ne soit plus la dernière dans la construction de logements. La revue "Faim et soif". - A 13'15 : l'ouverture des auberges ouvrières et d'un "hameau de détresse" à Noisy-le-Grand ("Il est à la honte d'une société qui n'est pas capable de loger décemment ses travailleurs"). - A 15'33 : Reportage à Courbevoie dans un de ces centres de dépannage. Le fidèle compagnon de l'abbé PIERRE, Georges VERPRAET interroge les "locataires" de ce centre. Ils lui décrivent leurs terribles conditions de vie. Un homme explique qu'il travaille mais que son faible salaire ne lui permet pas de se payer l'hôtel. - A 16'35 : un comptable de 43 ans explique qu'il est arrivé là après avoir perdu son emploi. - A 18'08 : un Algérien explique qu'il n'y a pas de travail chez lui et qu'il est venu pour travailler chez Renault après la guerre. Il s'est retrouvé sans emploi (explique pourquoi) et ne retrouve pas de travail. Avant d'arriver dans le centre il a couché dehors pendant 4 mois. - A 21'30 : Clara CANDIANI interroge une femme enceinte qui vit au centre avec son époux et ses enfants. Elle raconte son parcours difficile dans les hôtels hors de prix. - A 22'38 : interview de son époux, confiseur depuis 25 ans. Il explique comment ils se sont retrouvés dans la rue : personne ne voulait les loger avec leurs enfants. Il pourrait payer 15 à 20 000 francs de loyer mais il ne trouve rien à louer. - A 24'49 : Clara CANDIANI interroge une autre famille avec enfants incapable de se loger. Ils sont logés dans une grange du centre. L'époux est maçon et a un salaire. C'est le manque de logements qui le contraint à vivre là. "Mes enfants sont mieux là que dehors ". Clara CANDIANI souligne que tous ces couche-dehors ne sont pas des clochards. - A 27'03, pour conclure l'abbé PIERRE donne ses objectifs : obtenir le soutien de la Nation "pour guérir la France de cette plaie du manque de logis. C'est la tâche de la Nation toute entière". Il demande qu'on l'admire moins ("j'en ai par dessus la tête") et que chacun en appelle à sa propre responsabilité et se demande si il a fait ce qu'il pouvait et par conséquent ce qu'il devait ".

Émission

Le monde comme il va

Générique

réalisateur

Marguerite Tarayre

journaliste

Clara Candiani

participant

Abbé Pierre
Georges Verpraet

AdBlock activé!