Baltasar GRACIAN : une philosophie baroque - Audio Ina.fr

Baltasar GRACIAN : une philosophie baroque

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Baltasar GRACIAN : une philosophie baroque

Une vie, une oeuvre

audio 14 mars 1985 1032 vues 01h 23min 20s

Moraliste et essayiste espagnol (1601-1658), jésuite rebelle, Baltasar GRACIAN publia avec maintes difficultés des oeuvres qui ont influencé la pensée morale Européenne jusqu'à nos jours. "Le héros" (1630) est une sorte de traité politique sur le chef idéal. "L'homme de cour" (El Oraculo manual, 1647) est une série de maximes morales. Le chef-d'oeuvre "L'homme détrompé" (El Criticon, 1651), pessimiste et baroque tient du roman allégorique et du conte philosophique. L'homme naturel et intellectuel y sont opposés dans un foisonnement de réminiscences livresques et de mythes antiques. GRACIAN s'exprime en formules denses et ramassées : son intelligence subtile, son imagination et sa culture lui permettent de peindre l'homme et d'en dévoiler la misère par une impitoyable morale de la désillusion. Gaétane LAMARCHE VADEL s'entretient avec Clément ROSSET (Auteur de "L'Anti-nature. Eléments pour une philosophie tragique"), le père Miguel BATLLORI (Chargé de la publication des oeuvres complètes de Baltasar GRACIAN), Michel de CERTEAU (Intellectuel jésuite, philosophe et historien), Michèle GENDREAU MASSALOUX (Traductrice de "Agudeza y Arte de ingenio"), Benito PELEGRIN (Professeur). Les extraits des oeuvres de Baltasar GRACIAN sont lus en français ou/et en espagnol par Muriel PETIT (?), Sylvie MIGNONEAU (?) et Didier FLAMAND. Fichier 1 - 0'00'' : Lecture. - 2'06'' : Clément ROSSET analyse les raisons de son oubli et le courant de sa pensée. Il explique pourquoi il est un auteur moderne et sa renaissance actuelle, il déplore la mauvaise qualité des éditions infidèles à sa pensée et à son style. Il évoque sa personnalité, sa doctrine sans illusion et son style étrange. - 9'28'' : Lecture. - 10'06'' : Père BATLLORI tente de définir la personnalité de GRACIAN, il met l'accent sur sa double culture d'ARAGON et de jésuite, il aborde le contexte des publications de GRACIAN et les rapports avec Rome. - 18'26'' : Clément ROSSET détaille les trois qualités importantes pour GRACIAN : l'apparence (En espagnol : ostentazione, l'homme qui se montre), la circonstance c'est à dire savoir saisir le moment propice à l'action par instinct et en troisième thème : la mobilité c'est à dire l'homme du changement d'idées qui sait tout repenser comme un joueur d'échec. - 21'59'', 23'25'' et 26'54'' : Lectures - 27'51'' : Michel de CERTEAU aborde le pragmatisme de son esprit, la formation spirituelle des jésuites, Le travail de la langue, les figures littéraires de GRACIAN. - 31'08'' et 35'21'' : Lectures. - 37'09'' : Père BATLLORI à propos de la position de GRACIAN face à la cour. - 39'21'' : Lecture. - 42'25'' : Michèle GENDREAU MASSALOUX a traduit "Agudeza y Arte de ingenio", elle explique le terme de "ingenio" selon GRACIAN, la réflexion sur les vertus du langage et son rapport au langage qu'il considère comme actif sur le monde, l'énergie créatrice de GRACIAN et l'ordre qu'il veut créer et qu'il transgresse lui même, le sens de ses traits d'esprit. Elle analyse un texte et l'émerveillement du texte. - 49'51'' et 55'41'' : Lectures. Fichier 2 - 01'18'' : Benito PELEGRIN s'attarde sur le style de GRACIAN, de son travail sur la langue, ce que pense GRACIAN du fonctionnement de l'écriture et son lien avec la religion catholique, la prouesse de l'esprit, la musicalité de sa langue, son audace linguistique, les mots à l'usage du monde - 4'33'' et 9'04'' : Lectures - 14'45'' : Clément ROSSET rappelle que GRACIAN ne s'illusionnait pas, et s'attarde sur son rapport à la vérité. - 17'34'' : Lecture. - 22'05'' : Père BATLLORI pense que CERVANTES et GRACIAN sont les deux grands auteurs du 17ème siècle, il pense qu'il y a un rayonnement optimiste dans l'oeuvre de GRACIAN. Il observe que GRACIAN a décrit de nombreuses villes sans jamais avoir voyagé, il ne connaissait que l'Espagne. - 26'09'' : Désannonce.

Émission

Une vie, une oeuvre

Générique

interprète

Didier Flamand
Muriel Petit

participant

Clément Rosset
Benito Pelegrin
Michel de Certeau
Michèle Gendreau Massaloux

dvd
cd
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!