Tel qu'en lui-même, Gérard Philipe - Audio Ina.fr

Tel qu'en lui-même, Gérard Philipe

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Tel qu'en lui-même, Gérard Philipe

Edition spéciale

audio 11 déc. 1959 964 vues 11min 31s

Emission-hommage consacrée à Gérard PHILIPE qui vient de décéder. Introduction de Philippe BERNIER. - "C'est le silence qui témoignera de notre silence. Il n'est pas besoin de fleurir sa tombe, lorsque toute une génération de jeunes s'identifie à lui, une génération dont il a incarné le rêve, dont il a été le symbole, dans ses espoirs, ses souffrances, dans ses révoltes. Chacun de nos cris, de nos murmures, porte le sceau de sa jeunesse. " - A 1'11 : Jean VILAR, lit un passage (indéterminé) :" Ne cherchez plus de consolation, parlons de tombeau, de vers et d'épitaphe. Ecrivons avec nos larmes dans la poussière, écrivons notre douleur sur le sein de la terre... "(0'30") - A 2'25 : extrait d'une interview de Gérard PHILIPE : dans lequel il explique qu'il est arrivé au théâtre par une succession de coups de chance dont sa rencontre avec Marc ALLEGRET (0'30'') - A 3'25 : Gérard PHILIPE :"c'est l'idée que je me fais de ces personnages qui me dirige dans l'interprétation. On prend les personnages malgré soi. L'auteur du film est davantage le créateur. L'acteur ne voit jamais toute l'atmosphère du film. Le cinéma lui, est très intéressant : c'est de la discussion de chacun sur le personnage que commence la fabrication du film. Le personnage que je crée est ce que la table est au menuisier qui vient de la construire avec amour. L'aventure cinématographique, pour l'auteur, le metteur en scène et l'acteur n'a grande valeur humaine que si leurs qualités Ne se perdent pas au milieu de l'oisiveté souvent forcée du studio et du mirage que représente le côté mondain et pécuniaire du cinéma".(1'32) - A 5'03 : Gérard PHILIPE : Le rôle du cinéma dans l'avenir (politique, pédagogique et social). Les films présentent une image fausse, en particulier en amour, ce qui peut désaxer bien des couples. L'amour étant représenté comme "une aventure ou trop plaisante ou trop extraordinaire". Ce qui lui plaît dans le film "Le diable au corps", c'est que l'amour est présenté comme une aventure banale (1'20). - A 6'38 : lecture par Gérard PHILIPE (oeuvre indéterminée, 1'45") Philippe BERNIER conclut par quelques mots sur l'engagement politique de Gérard PHILIPE, idéaliste et doctrinaire. - A 8'44 : chronique hebdomadaire de Charles OULMONT : "Parlons français en français". Synonymes. Les leçons de langage de RIVAROL.

Émission

Edition spéciale

Générique

producteur

Philippe Bernier

journaliste

Charles Oulmont

interprète

Gérard Philipe
Jean Vilar

participant

Gérard Philipe

présentateur

Philippe Bernier

AdBlock activé!