Le vie douloureuse de Camille CLAUDEL ; 2 - Audio Ina.fr

Le vie douloureuse de Camille CLAUDEL ; 2

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Le vie douloureuse de Camille CLAUDEL ; 2

audio 12 oct. 1956 801 vues 17min 37s

Henry ASSELIN, journaliste critique d'art, consacre cette émission à "L'artiste" Camille CLAUDEL : - A 0'15 " :Henry ASSELIN raconte la période dévastatrice de Camille CLAUDEL entre 1906 et 1910, pendant laquelle elle détruisa l'intégralité de sa production de sculptures conservée dans ses deux ateliers devenues" nécropole de chefs d'oeuvre "et qu'il explique par le caractère passionné de l'artiste ; puis à 01'06" : Il regrette la disparition de ces sculptures qui priva Camille CLAUDEL d'une reconnaissance méritée auprès de ses pairs et du public - A 1'38 " :Henry ASSELIN revient sur l'exposition postum consacrée à Camille CLAUDEL en 1951 à l'Hôtel Biron (Paris) - A 2'45" : Henry ASSELIN définit le génie artistique et démontre le talent de Camille CLAUDEL - A 3'20 " :Henry ASSELIN se souvient de ses visites à Camille CLAUDEL, afin de l'observer manier l'argile et modeler ses statues - A 6'00" : Henry ASSELIN fait le parallèle entre les styles artistiques de Camille CLAUDEL et d'Auguste Rodin à travers leurs oeuvres - A 8'05 " :Il décrit l'une des oeuvres majeures de Camille CLAUDEL représentant une statue de " Persée " - A 9'28" : Henry ASSELIN confronte et analyse les sculptures "Le baiser" d'Auguste Rodin et "L'abandon" de Camille CLAUDEL, selon les intentions des auteurs et l'influence de leurs relations "maître élève" et amants - A 12'32 " :Henry ASSELIN décrit les deux versions de " L'âge mur "de Camille CLAUDEL - A 13'50" : Henry ASSELIN met en évidence le génie artistique de Camille CLAUDEL, traduit dans ses oeuvres par l'harmonisation "du fond et de la forme" - A 14'45 " :Henry ASSELIN se souvient d'une Camille CLAUDEL de nature enjouée et généreuse, malgré les difficultés financières et les névroses - A 15'55" : Henry ASSELIN conclut sur l'analyse de deux compositions statuaires de Camille CLAUDEL "Les bavardes" (Bronze) et "La vague" (Onyx), exprimant la grâce et l'humour caractéristique de l'artiste - A 17'26 " :Générique de fin

Générique

participant

Henry Asselin

dvd
cd
AdBlock activé!