L'attentat présumé contre le Général de Gaulle à Notre-Dame de Paris le 26 août 1944 - Audio Ina.fr

L'attentat présumé contre le Général de Gaulle à Notre-Dame de Paris le 26 août 1944

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

L'attentat présumé contre le Général de Gaulle à Notre-Dame de Paris le 26 août 1944

Soyez témoins

audio 26 janv. 1956 791 vues 30min 28s

André GILLOIS relate aujourd'hui l'incident qui s'est produit le 26 août 1944 à Notre-Dame de Paris au cours du "Te Deum" de la victoire. Des coups de feu furent tirés depuis les tours, sans doute destinés à atteindre le Général de GAULLE. En compagnie de témoins et du journaliste Raymond MARCILLAC qui confronte ses souvenirs avec le reportage qu'il effectua pour la RTF sur les lieux mêmes de l'événement il y a 12 ans. - A 0'00'' : Générique de l'émission. - A 0'17'' : Présentation par André GILLOIS du thème de l'émission. Il interroge des témoins choisis parmi les auditeurs. - A 0'53'' : Témoignage de Marguerite-Marie PERESSON qui avait 8 ans à l'époque et se trouvait sur le Pont d'Arcole : le premier coup de feu tiré, début de la bataille et de la panique qui se produisit parmi la foule, leur mise à l'abri dans l'Hôtel-Dieu. (3'21'') - A 4'14'' : Témoignage de Monsieur Georges DELARUE qui était sur le parvis : sa surprise en voyant des hommes gesticulant derrière les niches des Saints placées au dessus du portail de Notre-Dame, les deux coups de feu tirés rue d'Arcole à l'arrivée du cortège officiel suivis d'une véritable fusillade depuis les niches des Saints, s'est mis à plat ventre en serrant son petit garçon contre lui, le reflux en désordre de la foule, la riposte des soldats présents, leur fuite jusqu'à la rue Saint-Jacques, deuxième fusillade depuis les toits de l'église Saint-Séverin, leur refuge dans une pharmacie, la récupération de leurs bicyclettes. (4'08'') - A 8'22'' : Témoignage de Mademoiselle VESINET qui se trouvait à l'intérieur de la cathédrale : elle était arrivée tôt pour être bien placée pour voir le Général de GAULLE, il n'y avait pas de service d'ordre, tout le monde pouvait entrer ; l'entrée du Général dans la cathédrale une heure avant la cérémonie, les premiers tirs, la panique de la foule qui fit avancer tout le monde vers le choeur de l'église, le Général de GAULLE imperturbable, la fusillade semblait venir des grandes orgues et de la première galerie ; on entonna le Magnificat, sortie du Général, fermeture du portail, les tirs continuaient à l'intérieur de la cathédrale, la fouille des spectateurs. Son incompréhension concernant la stratégie d'attaque des tireurs. (6'08'') - A 14'30'' : Raymond MARCILLAC : ses Souvenirs de cette journée ; il effectuait là le premier reportage en direct de sa carrière ; sa chronologie des faits ; le calme souverain du Général de GAULLE qui avançait dans la nef sous la mitraille alors que tout le monde s'était couché sous les sièges ; Le Magnificat entonné par la foule à la suite duquel le Général est ressorti. Sa peur d'être pris pour cible à cause de la ressemblance de son micro avec une grenade allemande. L'impossibilité de savoir d'où venaient les tirs. Le relatif petit nombre de blessés engendrés par cette fusillade. (5'46'') - A 20'16'' : Extrait du reportage de Raymond MARCILLAC le 26 août 1944. Le commentaire de Raymond MARCILLAC est très chaotique, entrecoupé par le bruit des coups de feu, la rumeur de la foule, les cantiques. (5'30'') - A 25'46'' : Jean OBERLE et Jean-Pierre MORPHE : leurs remarques sur ces témoignages. (4'06'') - A 29'52'' : Générique et désannonce de l'émission.

Émission

Soyez témoins

Générique

participant

Raymond Marcillac
Jean Pierre Morphé
Jean Oberle

présentateur

André Gillois

AdBlock activé!