Léon GISCHIA - Audio Ina.fr

Léon GISCHIA

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Léon GISCHIA

Le monologue du peintre

audio 06 nov. 1956 162 vues 21min 55s

Georges CHARBONNIER s'entretient avec Léon GISCHIA : pourquoi la peinture est remise en question à notre époque, le réalisme, l'influence de CEZANNE, l'arrivée de la peinture abstraite, l'évolution de la vision du spectateur. - 20'01 " :Générique et annonce - 20'49" : Présentation de Georges CHARBONNIER - 24'12 " :Léon GISCHIA observe que depuis CEZANNE la Raison d'être de la peinture est remise en cause, dans le sens où la peinture est passée d'une illusion naturaliste à un moyen d'expression et une fin en soi - 26'48" : CEZANNE et le réalisme, un peintre ne fait pas ce qu'il veut, pense qu'on donne trop d'importance aux individus alors qu'il s'agit un travail d'époque et d'un groupe de peintres - 28'52 " :Tente de définir les grandes lignes de cette révolution, la découverte de " la peinture pure "en tant que fin en soi, la disparition du sujet, la peinture non figurative est une des suites de cette révolution - 30'24'' : "Il faut apprendre à lire une peinture", prend l'exemple d'une toile cubiste et de la peinture de VAN GOGH - 33'08'' : La question du réalisme et la réalité, le réalisme n'existe plus mais une multitude de réalismes, le paradoxe de notre époque qui "invente la philosophie matérialiste et répudie le réalisme", chaque époque a trouvé son réalisme - 34'50 " :L'évolution du regard du spectateur - 38'26" : Pourquoi il n'y a pas de scandale à l'heure d'aujourd'hui ? Fait la nuance entre la peinture abstraite et une peinture figurative déformée dans laquelle le spectateur se reconnaît plus facilement, pense que le public se sent blessé quand il se reconnaît à travers la vision d'un peintre - 39'30 "La nature même de la peinture abstraite, un signe que l'on ne lit pas encore très bien, la disparition de la peinture dite réaliste - 41'05 Générique fin et désannonce

Émission

Le monologue du peintre

Générique

participant

Léon Gischia

présentateur

Georges Charbonnier

dvd
cd
AdBlock activé!