Les rêves perdus d'André VILLEBOEUF, journaliste et peintre - Audio Ina.fr

Les rêves perdus d'André VILLEBOEUF, journaliste et peintre

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Les rêves perdus d'André VILLEBOEUF, journaliste et peintre

Le bureau des rêves perdus ou à la poursuite des rêves perdus

audio 22 sept. 1955 104 vues 45min 05s

Le peintre et journaliste André VILLEBOEUF est l'invité de l'émission "Le bureau des rêves perdus" pour un entretien entrecoupé d'interludes musicaux. A travers ses rêves et ses souvenirs, il évoque son parcours, l'époque du "Crapouillot" auquel il participa et fait partager son amour de l'Espagne. Il livre également ses réflexions sur les arts, la création et l'inspiration. - A 00'20 " :Annonce et générique - A 00'43" : Etienne BIERRY présente André VILLEBOEUF, peintre, journaliste ayant travaillé au "Crapouillot", écrivain avec une "Histoire de France" pleine d'humour. - A 01'45 " :Le rêve éveillé, état extérieur et indépendant de l'action. Ses rêves familiers et répétitifs d'êtres chers disparus. - A 05'33" : Dans le rêve éveillé, l'homme s'exalte à son insu, séries d'images confuses, des suggestions. Parallèle avec le cauchemar et ses idées "bruegheliennes". - A 08'12 " :Parisien de famille parisienne. Souvenirs d'enfance des bruits sur le pavé de Paris. Mauvais élève, son père, libéral et amateur d'art, l'envoie dans des ateliers de peintres. Après la guerre, VILLEBOEUF décide de faire de la peinture. - A 10'12" : Constate qu'il reste peu de vivants parmi ceux qui étaient avec lui dans l'atelier de Jean-Paul Laurens. - A 11'12 " :Un rêve familier qui le poursuit toujours : être recalé au baccalauréat, alors qu'il l'a eu il y a 40 ans ! - A 13'08" : Propos sur l'inspiration du peintre, le besoin de s'exprimer sur une idée fixe. Les oeuvres magistrales ont longuement été méditées. L'inspiration est comme un feu, il faut l'entretenir. L'exemple du tableau "La ronde de nuit" de REMBRANDT. Son désintérêt total pour ses tableaux terminés, qu'il regarde avec critique ; On ne peut bien juger que beaucoup plus tard. - A 19'49 " :Sa découverte de l'Espagne où il retourne régulièrement. Son enchantement pour les paysages, la dignité du peuple et le destin des espagnols. Il revient sur ce qui a fait l'histoire de ce pays. Sa première course de taureaux en 1928 et sa passion pour la tauromachie. Récits de corridas en spectateur averti. - A 27'37" : L'épopée du Crapouillot, fondé par Galtier BOISSIERE. Les dessins de Segonzac. André VILLEBOEUF énumère tous ceux qui ont participé à cette aventure qu'il a rejoint après la guerre. Parmi eux, Jean GIRAUDOUX, Francis CARCO, MAC ORLAN, André DERAIN, Jean OBERLE,.... Les uns produisaient les textes, les autres les dessins. L'esprit de camaraderie et la bonne ambiance de cette jeunesse après la guerre. Les dîners, quand paraissait le journal, qui avaient lieu à "La petite chaise" rue de Varennes puis chez Dagorneau à La Villette. Souvenir d'un dîner rocambolesque en hauts-de-forme. Son amitié avec Léon-Paul FARGUE, anecdote sur des déjeuners qui se déroulaient chaque dimanche chez la Princesse Marguerite BASSIANO à Versailles dans sa villa romaine. - A 35'00 " :Souvenir d'une de ses rares conversations avec Igor STRAVINSKY - A 36'27" : L'influence de la musique sur sa vie. Le pouvoir d'une symphonie qui permet de vivre dans un rêve. Tous les arts se rejoignent par des liens mystérieux. - A 38'00 " :Le théâtre. SHAKESPEARE et FEYDEAU qu'il aime. - A 38'34" : Les personnages qu'il crée, issu de modèles multiples. Son personnage de Jacques BEZU dans son "Histoire de France", qui possède les traits saillants des paysans. Sa difficulté de transposer le langage parlé en langage écrit. Son opinion sur les personnages historiques qui changent avec l'âge et la connaissance qu'il a acquis d'eux. - A 41'11 " :L'amour qu'il porte à la Roumanie, sa vision de ce pays. - A 43'00" : Son rêve légendaire de revivre l'aventure mexicaine du conquistador Fernando CORTES, de découvrri un continent inconnu. - A 44'38' : Générique de fin

Émission

Le bureau des rêves perdus ou à la poursuite des rêves perdus

Générique

interprète

Etienne Bierry

participant

André Villeboeuf

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!