Les rêves perdus de Pierre SEGHERS - Audio Ina.fr

Les rêves perdus de Pierre SEGHERS

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur
audio 27 mai 1954 400 vues 41min 46s

L'éditeur et poète Pierre SEGHERS est l'invité de l'émission "Le bureau des rêves perdus" pour un entretien, entrecoupé d'interludes musicaux. Il évoque ses origines, son parcours, ses premières publications pendant la guerre, son métier et ses amitiés. Homme d'action avant tout, il nous livre ses réflexions sur la vie et la mort, sur la poésie et sur ses rêves. - A 00'28 " :Annonce et générique - A 00'50" : André BEUCLER et Etienne BIERY présente Pierre SEGHERS, poète inspiré, éditeur de talents. A l'initiative de "Poésie 41, 42, 43"... - A 02'25 " : "Je ne rêve pas. Le rêve, je l'attends". Pour lui, le rêve éveillé est une imagination en train de se réaliser, il n'aime pas les rêves inaboutis. - A 03'00 " :Lecture d'un poème de SEGHERS par Etienne BIERRY - A 04'12" : Son enfance en PROVENCE, parle de ce pays de rêve qu'il aime tant. Regard émerveillé sur ses Souvenirs d'enfance. Evoque l'écrivain André de RICHAUD qui a si bien parlé de ce pays. Ses rêves d'horizons lointains pendant son enfance, de mer. Le mythe de l'évasion à l'adolescence. Mais SEGHERS se défend de vivre dans le passé, il a peu de souvenirs. - A 07'25 " :Son milieu familial modeste. Son arrivée à Paris à la suite" d'un vague concours dans l'administration ", où il découvre les milieu des étudiants pauvres et loge rue Dauphine dans l'hôtel où André BRETON et les surréalistes avaient eux mêmes séjournés. Son travail dans l'administration, qui ne l'intéresse pas. - A 09'12" : Service militaire à Corte en Corse, divers métiers. Il décide alors d'éditer lui-même son premier recueil de poèmes "Bonne espérance". Mobilisé en 1939 comme simple soldat, SEGHERS lance une revue poétique destiné au soldat. Son ami aux Baux, le typographe Louis JOU, qui l'avait initié à l'art du livre lui conseille d'envoyer la revue à André Billy du Figaro. La revue fut reproduite dans le journal. - A 13'00 " :A l'époque, il ne connaissait que CARCO dans le monde des Lettres. Louis ARAGON, premier abonné à la revue, lui envoie" Les Amants séparés ", premier grand poème publié par SEGHERS. Sa rencontre avec ARAGON et Elsa TRIOLET. Avec ARAGON, il va rassembler les poètes, écrivains et intellectuels opposés à Vichy dans la revue puis dans" Poésie 40, " , "Poésie 41", "Poésie 42" : Pierre EMMANUEL, Paul ELUARD, Léon MOUSSINAC, Loys MASSON, Francis PONGE... - A 16'43 " :Sa rencontre avec René LAPORTE à Antibes. Son retour à Paris en 1944 et sa collaboration à des publications clandestines avec Claude Morgan, Paul ELUARD, Vercors (Jean BRULLER) - A 18'47" : Homme d'action avant tout, il cherchait à réaliser ses rêves. Pendant la guerre, tout le monde rêvait de liberté. Le seul rêve dont il se souvient : une bouteille de Pouilly fumé, alors qu'il était à l'hôpital après une opération, rêve qu'il s'est empressé de réaliser en allant en boire dès sa sortie. - A 20'46 " :Son ami le peintre Jean LURCAT, pour lequel il a écrit quelques légendes et poèmes. Evoque son amitié et son admiration pour le poète Pierre REVERDY, leurs promenades de nuit dans Paris, leurs conversations. - A 23'00" : Paul ELUARD, un de ses amis les plus chers, son caractère empreint de gentillesse et d'humanité, leur rencontre, ses conseils avisés. C'est ELUARD qui est à la base de la collection "Les Poètes d'aujourd'hui. Sa rencontre avec Pierre EMMANUEL, dont SEGHERS a été le premier éditeur avec" Tombeau d'Orphée ", et la révélation d'être devant un grand poète. Autrefois très liés, ils se sont tous deux perdus de vus."Paris sépare les amis ". - A 26'51" : Les grands voyages rêvés dans son enfance réalisés à l'âge mûr. Anecdotes ramenées de son voyage au Gabon : un homme dévoré vivant par des fourmis et récit de sa rencontre avec le peuple des Pahouins. - A 30'45 " :La vie de Paris vous vole votre temps. SEGHERS aimerait retourner en PROVENCE ou dans le Quercy, le pays de sa femme, pour lire, écrire, retrouver une sorte de sagesse de la vie. Ce qu'il souhaite à son fils : Aimer Le travail, une des recettes du bonheur de l'homme, et ne pas habiter à la Viller, pour se souvenir d'un pays légendaire et avoir lui aussi ses rêves perdus. - A 35'04" : A propos de la mélancolie du poète - A 36'33 " :Francis CARCO, un des meilleurs poètes de Paris avec Léon-Paul FARGUE. SEGHERS récite un extrait de " L'ombre "de CARCO. - A 38'24" : Discussion sur la mort. Si certains la voit dans ses poèmes, lui non, ou alors comme le signe d'un renouvellement. La mort n'existe pas. SEGHERS croit en la permanence de la vie, en une force vitale en chaque individu qui passe en d'autres. Le monde ne finit pas avec la mort de l'individu. Le bonheur est de vivre. - A 41'22 " :Générique de fin

Émission

Le bureau des rêves perdus ou à la poursuite des rêves perdus

Générique

interprète

Etienne Bierry
André Beucler

participant

Pierre Seghers

dvd
cd
AdBlock activé!