Quasi unanimité pour la communauté franco africaine - Audio Ina.fr

Quasi unanimité pour la communauté franco africaine

Publicité

Quasi unanimité pour la communauté franco africaine

audio 01 déc. 1958 575 vues 14min 51s

Quasi unanimité des territoires d'Afrique noire française pour la communauté franco africaine. Déclarations de Félix HOUPHOUET BOIGNY et de Sourou Migan APITHY, président de la République du Dahomey enregistrés à Paris : - Au début : allocution de Félix HOUPHOUET BOIGNY : il se réjouit de cette quasi unanimité pour adhérer à la communauté franco-africaine ; l'Afrique apprécie le libéralisme éclairé du Général DE GAULLE ; ce que doit être une communauté de peuples libres et égaux ; pourquoi la Côte d'Ivoire est hostile à une fédération primaire de pays africains ; le souci premier de préserver la communauté et la mettre à l'abri d'éventuelles dissensions politiques ; réponse aux détracteurs qui soupçonnent la Côte d'Ivoire d'isolement ; sa totale confiance dans le général DE GAULLE ; la Côte d'Ivoire ne s'oppose pas à la création d'une fédération primaire mais n'y participera pas, elle maintiendra une collaboration étroite avec tous les états Africains membres de la communauté ; 1959 doit voir la réussite de cette entreprise unique au monde, qui reposera sur l'enthousiasme de la jeunesse ; voeux pour que le citoyen africain de la communauté formé aux côtés des meilleurs fils de France soit prospère, instruit et efficace, donc libre. (10'40 ") - - A 10'50" : interview de Sourou Migan APITHY, président de la République du Dahomey : il vient annoncer au général DE GAULLE l'adhésion du Dahomey à la communauté franco-africaine, rend hommage à la France pour son oeuvre civilisatrice. Pour des raisons économiques il est favorable à une fédération primaire. Les discussions à mener sur le partage des compétences entre les jeunes états et la communauté ; les contacts prévus pendant son séjour à Paris. Le Dahomey s'inquiète de la construction du port de Cotonou (4'00).

AdBlock activé!