Jean Paul SARTRE : l'avenir de la France - Audio Ina.fr

Jean Paul SARTRE : l'avenir de la France

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur
audio 30 nov. -1 451 vues 24min 30s

Jean Paul SARTRE est l'invité de Jean José ANDRIEU et Jean REY. Il s'exprime sur la situation de la France de 1950 : la difficulté pour la France d'assurer sa souveraineté dans l'affrontement des blocs politiques USA et URSS, la difficulté de se libérer de l'influence américaine, la nécessité d'une union des pays d'Europe, et la nécessité pour la France d'abandonner ses colonies, l'état d'esprit d'une jeunesse française ayant vécu la guerre et l'occupation. Cet enregistrement, vraisemblablement non diffusé, a été réalisé pour la série "En parlant de la France avec..." De Jean José ANDRIEU et Jean REY diffusée dans le cadre de La tribune de Paris tous les mardis du 6 février au 12 juin 1951. - A 00'12 " :José ANDRIEU demande à Jean Paul SARTRE, l'invité de cette émission, dans quelle mesure les épreuves de 1940 à 1950 marqueront notre histoire. - A 00'33" : Jean Paul SARTRE est frappé de voir que la France a perdu sa souveraineté en se trouvant entre deux blocs politiques, les USA et l'URSS ; sa position aux confins de l'Europe lui fait subir l'attraction simultanée de ces deux pôles pouvant provoquer un risque d'éclatement. Quelques personnes peuvent encore considérer l'un ou l'autre bloc sans y adhérer, dit-il. La France est attirée mais également méprisée des deux blocs opposés en étant traitée d'un côté de mendiante ; d'autre part, en URSS, notre prolétariat est méprisé pour ne pas avoir fait la révolution. Le problème de la France est de savoir si elle doit faire la révolution aux côtés des russes ou, si nous devons nous nous défendre avec une armée aux côtés des USA, devons nous être envahis par l'Armée Rouge en cas de conflit... Les USA nous demandent de nous Allier à eux inconditionnellement alors que nous n'avons pas d'armée pour soutenir sa politique. On demande aujourd'hui au prolétariat européen de défendre le bastion soviétique et d'espérer être Un jour délivré par l'Armée Rouge. Le Parti communiste français a compris que la révolution ne pouvait se faire en France par elle seule tant que l'URSS n'aura pas décidé le conflit. - A 06'00 " :Jean REY demande à Jean Paul SARTRE à quelle source nous devons puiser pour refaire une France libre. - A 06'24" : Jean Paul SARTRE explique que la France a toujours emprunté des techniques neuves des cultures neuves. Aujourd'hui, en raison de l'existence de ces deux blocs politiques que sont les USA et l'URSS, les emprunts culturels ou techniques deviennent un danger ; il prend pour exemple La Jeanne d'Arc auxquelles deux scénaristes français ont dû renoncer : une JEANNE D'ARC réalisée en Amérique devait être diffusée sur les écrans français. - A 08'49 " :José ANDRIEU pose la troisième question : l'Etat moderne étant soumis à des disciplines nouvelles, comment concilier ces disciplines au concept de liberté. - A 09'23" : Jean Paul SARTRE explique que la France doit d'abord reconquérir sa liberté. Quels que soient les dirigeants, la politique est toujours soumise à l'influence américaine, à cause du Pacte Politique, du plan MARSHALL et de la guerre d'Indochine ; nous ne pouvons échapper à cette influence étrangère et le gouvernement ne représente pas les intérêts réels du peuple français. - A 11'50 " :Jean REY pose une question sur les problèmes de politique étrangère et la position de la France dans l'Europe de demain. - A 12'47" : Jean Paul SARTRE souhaite uniquement que la France puisse s'intégrer à une Europe pour reconquérir ce qu'elle est en train de perdre. L'Europe doit se faire d'elle même, et la France y trouvera sa place, quel que soit le bloc qui dirigera l'Europe. - A 13'54 " :Jean REY demande à SARTRE quel sera le régime économique de demain. - A 14'16" : SARTRE ne voit aucune raison économique pour qu'éclate une guerre. Il voit une possibilité de coexistence entre les deux blocs malgré l'incompatibilité des idéologies. - A 15'55 " :SARTRE pense que, avant de constituer les bases d'une Europe, la France peut être une sorte de tampon pour sauver la paix. Des mouvements non politiques pourraient créer un mouvement d'opinion publique pour faire des élections prochaines sur la paix ou la guerre : la paix en Indochine et la démilitarisation De l'Allemagne en même temps que son unité. - A 18'37" : la France n'apporte pas grand chose aujourd'hui à part son poids moral pour refuser la guerre. - A 19'10 " :question sur la conception de SARTRE de L'Union Française. - A 19'40" : SARTRE explique que la notion de Grande Puissance Impériale est morte aujourd'hui. Il faut prendre en considération la perte de toutes les colonies. Par une alliance avec les pays colonisés devenus souverains il faudrait faire une économie qui serve à ces pays et qui serve à la France. La collaboration dans l'indépendance est la seule solution possible. - A 21'40 " :Question de José ANDRIEU sur la jeunesse d'aujourd'hui. - A 22'04" : SARTRE répond que l'avenir appartient à la jeunesse si on le lui laisse, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. La jeunesse est aujourd'hui sans avenir : elle a traversé une guerre et une occupation qui l'a dérangée dans ses études et elle a perdu toute confiance en ses aînés. Les jeunes sont aujourd'hui torturés de se battre contre l'un des deux blocs politiques. La jeunesse est uniquement soucieuse de gagner sa vie. Comment maintenir aujourd'hui une paix dans laquelle la jeunesse puisse reconstruire la France...

Émission

Tribune de Paris : Les hommes, les événements, les idées à l'ordre du jour

Générique

participant

Jean Paul Sartre
Jean José Andrieu

AdBlock activé!