Le pamphlet, le français a-t-il perdu le goût de la liberté ? - Audio Ina.fr

Le pamphlet, le français a-t-il perdu le goût de la liberté ?

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Le pamphlet, le français a-t-il perdu le goût de la liberté ?

Tribune de Paris : Les hommes, les événements, les idées à l'ordre du jour

audio 10 mai 1946 122 vues 17min 41s

Indicatif Le débat est animé par Paul GUIMARD, entouré de : - Georges ALTSCHULER - Pierre DAC (très brèves interventions) - Pierre LAROCHE - Bernard LECACHE -Pierre LOISELET -Raymond MANEVY -Maurice NADEAU -Lucien RACHET -Soro (?), dessinateur Le prix du pamphlet fondé par l'hebdomadaire Le Clou a été décerné pour la première fois à Robert SCIPION pour son livre Prête moi ta plume, mais selon un article du Clou, ce livre n'est pas vraiment un pamphlet, mais alors qu'en est il du pamphlet en France ? - 1'35 : Bernard LECACHE, Pierre LAROCHE, Pierre DAC, Raymond MANEVY et Maurice NADEAU : les pamphlétaires n'existent plus réellement, l'époque de liberté n'est pas propice aux pamphlets, le pamphlet est une arme de lutte ; le pamphlet dans la Résistance et dans les camps ; la difficulté de manier le pamphlet aujourd'hui car il faut désormais expliquer beaucoup de choses avant de s'attaquer à des sujets comme le pétrole ou la question monétaire - A 5'20 : Pierre-Jean LAUNAY, le pamphlet aujourd'hui passerait pour une attaque contre quelqu'un, or aujourd'hui on n'ose plus s'attaquer à des personnes - A 7'03 : Georges ALTSCHULER, les gens ont peur de dire ce qu'ils pensent ; le tripartisme empêche la critique - A 7'33 : Pierre LAROCHE, il n'est pas facile d'attaquer les institutions - A 8'13 : Pierre LOISELET, il y a trois partis qui sont les trois geôliers de la liberté - A 8'33 : Georges ALTSCHULER, on ne peut s'attaquer à un parti sans la réaction des trois ; Jean DELAUNAY ajoute l'importance de l'amitié envers certains anciens résistants qui empêche les journalistes de critique - A 9'53 : Soro parle des refus de quelques dessins par le directeur - A 10'53 : après le pamphlet dans la presse, le pamphlet dans l'édition - A 11'03 : Maurice NADEAU note que c'est là où on trouvait le plus de pamphlétaires - A 11'53 : Pierre LAROCHE parle de Claude BOURDET, mauvais directeur de la radio mais résistant exemplaire qui a laissé Pierre FRESNAY, plutôt collaborateur pendant la guerre, monter une pièce au Théâtre de la Michodière ; sur cette base, que peut-on écrire ? Le dédouanement de certaines personnalités ; évocation de Maurice SCHUMANN qui était un grand pamphlétaire quand il était à Londres - A 13'25 : Pierre DAC, ses écrits de Londres (0'08) - A 13'33 : Lucien RACHET et Pierre LAROCHE, les problèmes de la collaboration et de la Résistance - A 16'19 : Raymond MANEVY, la définition du pamphlet selon Paul Louis - A 16'55 : indicatif et désannonce

Émission

Tribune de Paris : Les hommes, les événements, les idées à l'ordre du jour

Générique

participant

Pierre Dac
Maurice Nadeau
Pierre Laroche
Pierre Loiselet
Georges Altschuler
Pierre Jean Launay
Bernard Lecache

présentateur

Paul Guimard

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!