George Orwell - Audio Ina.fr

George Orwell

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

George Orwell

Une vie, une oeuvre

audio 06 févr. 1997 2091 vues 01h 23min 20s

Afin de dresser un portrait original de George ORWELL, ce documentaire propose une série d'interviews de plusieurs spécialistes. Ces dernières alternent avec de nombreuses lectures de texte dont l'écrivain britannique est l'auteur. Gilbert BONIFAS, Sylvère MONOD, Bernard GILBERT, Frédéric REGARD, Bernard GENSANE, Barnie WALKER, Emile DELAVENAY et Lorenzo VALENTIN éclairent ainsi l'oeuvre de George ORWELL dont la carrière de journaliste et d'essayiste est ici privilégiée. Il est abondamment fait mention de son orientation politique, de son caractère original qui cultivait les contradictions et de son regard sur une humanité fragile, victime de ses aspirations prolétariennes.FICHIER 1 :- A 0'30 : Barnie WALKER décrit le tempérament de George ORWELL, "très anglais" et semblable à un "gentleman déchu".- A 02'25 : Lecture d'un extrait de "George ORWELL, Essais, articles, lettres, édition" par Kata VARGA (2'56)- A 3'0 : Frédéric REGARD commente le choix du pseudonyme de Georges ORWELL.- A 5'10 : Gilbert BONIFACE décrit le parcours professionnel de George ORWELL en Birmanie. - A 7'34 : Lecture d'un extrait de "Comment j'ai tué un éléphant" (0'50).- A 8'33 : Sylvère MONAUD énumère et commente les faits qui ont marqué la vie de Georges ORWELL, notamment, les premiers ouvrages de l'écrivain. - A 12'11 : archive non identifiée- A 12'35 : Barnie WALKER commente le texte "comment j'ai tué un éléphant" et revient sur l'anecdote réelle telle que l'a vécu George ORWELL. - A 15'02 : Lecture d'un extrait du texte "Une pendaison" (1'30)- A 16'39 : Bernard GENSANE revient sur deux grands tournants de la vie de George ORWELL. Le premier est l'enquête qu'il mena dans le Lancashire où il vécut au milieu des mineurs afin d'y étudier les effets de la crise économique. Il en revint profondément socialiste. Le second événement est la prise de conscience qu'il eut concernant les régimes totalitaires communiste. - A 19'43. "Hommage à la Catalogne" marque le début de sa réflexion sur le thème de la révolution prolétarienne trahie par le parti communiste.- A 21'12 : Bernard GENSANE, auteur de "George ORWELL, vie et écriture", revient sur deux récits marquants de George ORWELL : le récit de l'éléphant et celui du pantalon. Bernard GENSANE décrit la vision contradictoire de l'être humain dans l'oeuvre de l'écrivain britannique : l'homme est perçu comme un être abject dans lequel il faut néanmoins placer de l'espoir.- A 27' : enregistrement d'une chanson traditionnelle- A 27'13 : Lecture d'un extrait d'un texte non identifié ("Dow the mine?") par John MAC GUIRE (1')- A 28'13 : Barnie WALKER explique que George ORWELL s'est toujours arrangé pour ne pas vivre de manière confortable, malgré son état de tuberculeux. - A 31'03 : enregistrement d'une chanson traditionnelle- A 32' : Gilbert BONIFACE souligne que l'oeuvre romanesque de George ORWELL ne reflète pas l'intégralité de la pensée de l'auteur. Pour cela, la connaissance de ses essais, "plus posés". Il - A 34'13 : Lecture d'un extrait d'un texte non identifié ("Dow the mine?") par John MAC GUIRE (1').- A 35'15 : L'oeuvre de George ORWELL se fonde sur la fascination que l'auteur éprouve face à ce qu'il rejette : le totalitarisme, la pauvreté ou la crasse.- A 37'36 : Barnie WALKER note des analogies entre 1984 et le régime soviétique. En tant que journaliste, George ORWELL a été soumis à une censure des média anglais qui avait pour consigne de valoriser le régime soviétique, alors allié dans le conflit mondial. - A 39'10 : Lecture par John MAC GUIRE d'une note interne de la BBC rédigée par George ORWELL.- A 40'40 : Emile DELAVENAY revient sur les circonstances de sa rencontre avec George ORWELL. Il mentionne l'apparence physique de l'écrivain, volontairement négligée. Par ailleurs, il explique pourquoi George ORWELL a quitté la BBC pour rejoindre l'équipe du journal "the Tribune". - A 44'55 : Lecture d'un extrait de "1984" par Kata VARGA (1'50). - A 46'47 : Frédéric REGARD remet le roman "1984" dans son contexte politique et social. Il décrit la relation au corps que George ORWELL laisse transparaître à travers ses écris.- A 50'52 : Barnie WALKER parle de la notion d'état providence développée par George ORWELL.FICHIER 2 :- A 2'04 : Après la guerre, la maladie met George ORWELL dans une situation d'urgence. Bernard GILBERT explique que "La ferme des animaux" et "1984" ont été écris dans ce contexte. - A 4'07 : Lecture d'un extrait de "1984" par Kata VARGA (1'10). - A 5'20 : Bernard GENSANE souligne que George ORWELL était polyglotte et un fervent défenseur de la langue anglaise. Il décrit le concept de "Novlangue" qui est une forme dépuration de la langue anglaise.- A 10'48 : Lecture d'un extrait de "La ferme des animaux" par Kata VARGA (1'30). - A 12'17 : Barnie WALKER considère que "La Ferme des animaux" révèle une part de misogynie chez George ORWELL.- A 14'46 (0'35) : Lecture par John MAC GUIRE d'un texte non identifié.- A 15'26 : Frédéric REGARD parle du dernier mariage de George ORWELL avec Sonia BROWNELL. Cette dernière fût la gardienne de la mémoire de son époux.- A 17'27 : Lecture de l'article "Signification de sabotage" par Kata VARGA et John MAC GUIRE (1'). - A 19'53 : Lecture d'un extrait de "1984" par Kata VARGA (1'10). - A 21'08 : Barnie WALKER explique que récemment, il a été établi que George ORWELL aurait dénoncé des sympathisants communistes auprès des services de contre-espionnage britannique.- A 22'59 : Lecture d'une lettre de George ORWELL de 1942 à propos de la remise en cause de la version officielle de l'histoire contemporaine.- A 23'23 : Lorenzo VALENTIN, éditeur, dément totalement cette polémique et rétablit la vérité.- A 27'09 : Emile DELAVENAY revient sur la perception que l'équipe de journalistes de la BBC avait de George ORWELL durant la Seconde guerre Mondiale.- A 29'01 : Lecture par John MAC GUIRE d'un texte rédigé par George ORWELL dans lequel l'auteur mentionne que "George ORWELL" est un pseudonyme (10').- A 29'13 : George ORWELL a souhaité que son véritable nom, Eric BLAIR, soit inscrit sur sa tombe afin de témoigner de sa fidélité à sa famille.

Émission

Une vie, une oeuvre

Générique

réalisateur

Jean Claude Loiseau

producteur

Jean Daive

interprète

John Mac Guire

participant

Gilbert Bonifas
Emile Delavenay
Bernard Gensane
Bernard Gilbert
Sylvère Monod
Frédéric Regard
Lorenzo Valentin
Barnie Walker

présentateur

Jean Daive

dvd
cd
AdBlock activé!