Aller au contenu principal
Yves Montand à l’honneur au Festival du film de Vincennes

Yves Montand à l’honneur au Festival du film de Vincennes

L'ALBUM PHOTO - Chaque semaine, l'INA vous propose une photo issue de ses fonds photographiques. Cette semaine, focus sur l’exposition photo consacrée à Yves Montand dans le cadre de la quatrième édition du festival « Au-delà de l’écran » de Vincennes.

Par l'INA - Publié le 16.11.2021
Crédits : Philippe Bataillon

Le Festival du film de Vincennes « Au-delà de l’écran », qui se tient du 18 au 21 novembre, célèbre cette année les acteurs qui sont aussi chanteurs et les chanteurs également acteurs. Pour l’occasion, l’INA propose sur l’esplanade du Général Leclerc une exposition photo consacrée à Yves Montand.

Cette série de clichés issus du fond photographique de l’Institut révèle toute la palette du talent d’Yves Montand. Acteur prolifique et chanteur de music-hall, Ivo Livi de son vrai nom a ébloui la caméra et la scène tout au long de sa carrière.

Yves Montand dansant dans l'émission "Rendez vous avec" en 1958. Crédits : Philippe Bataillon.

Yves Montand chantant dans l'émission "La clé des champs" en 1959. Crédits : Gérard Landau.

Yves Montand chantant dans l'émission de variétés "L'écoles des vedettes" en 1959. Crédits : Philippe Bataillon.

Yves Montand en chef d'orchestre pour l'émission "Happy new Yves" réalisée par Jean Christophe Averty en 1964. Crédits : Claude James.

Yves Montand dans les coulisses de l'Alhambra pour l'émission "La joie de vivre" en 1954. Crédits : Philippe Joyeux.

Exposition Yves Montand à Vincennes.

Lancer le diaporama : 6 images

A propos du Festival "Au-delà de l'écran"

Entre la ville de Vincennes et le cinéma, c’est une histoire d’amour qui remonte à presque deux siècles en accompagnant la naissance et le développement de l’invention du cinématographe. En effet, c’est à Vincennes que les frères Pathé s’installent dès la fin du 19e siècle et innovent en créant dans le quartier des Vignerons une usine de fabrication de films appelée à fusionner avec Kodak en 1927.

Depuis 2016, le Festival "Au-delà de l'écran" cherche à collecter la mémoire encore vivante d’un patrimoine exceptionnel en laissant la parole à tous les acteurs du septième Art, qu’ils soient artistes, réalisateurs, techniciens ou ouvriers.

Le festival a aussi à coeur de permettre de découvrir ou (re)découvrir des films rares, méconnus ou même oubliés, et ceci sous un jour nouveau.

Actualités

Les actualités de l'INA

L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»