Aller au contenu principal
Charles Pépin analyse la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983

Charles Pépin analyse la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983

MON ARCHIVE PRÉFÉRÉE - Le philosophe et romancier Charles Pépin revient sur la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983. Un match qu’il a suivi en direct avec ses yeux d’enfant. Il nous explique en quoi ce moment l’a bouleversé et ce qu’il dit de l’admiration pour autrui.

Par Benoît Dusanter - Publié le 07.06.2024
L'archive préférée de Charles Pépin - 2024 - 00:00 - vidéo
 

Les images sont célèbres. Nous sommes le 5 juin 1983. Après plus de 2h20 de jeu, Yannick Noah bat le Suédois Mats Wilander en 3 sets et remporte la finale de Roland-Garros. Le tennisman français tombe à genoux, le court central est en délire.

Si la date est historique pour le sport français (il s’agit de la première victoire pour un Français depuis Marcel Bernard en 1946), le souvenir est indélébile pour le philosophe Charles Pépin. Il nous raconte : « C’est une des premières fois où je me suis réjoui pour quelqu’un qui n’était pas moi. J’avais 10 ans à l’époque (…) et pour moi c’était une victoire de la singularité, de l’originalité, contre la norme. »

Le philosophe souligne aussi une victoire du collectif : « Il remercie son père, il remercie le président de la Fédération française de tennis, il remercie la France, la famille du tennis, il remercie le Cameroun. Cela nous montre qu’une victoire n’est jamais une victoire individuelle (…) et que nous devons nos plus grandes joies à autre chose que nous. »

L’auteur de Vivre avec son passé conclu la séquence en donnant sa vision de l’admiration : « Admirer le talent de l’autre, c’est d’abord se réjouir pour l’autre mais aussi se nourrir de la possibilité de son propre talent. (…) On se dit que si cela a été possible pour l’autre, peut-être quelque chose sera possible pour soi. »

Actualités

Les actualités de l'INA

Serge Gainsbourg «à la radio» : en CD, vinyle et digital !
Vincent Petit : «Corto Maltese est un personnage nécessaire»
«Nous… Nougaro !», le nouveau concert patrimonial de l'INA
Le documentaire «Jacques Rozier : d’une vague à l’autre» sélectionné à Cannes
«Starsky & Hutch» : deux chevaliers au grand cœur sur madelen
«On pensait qu’il allait revenir» : le témoignage rare de Serge Klarsfeld sur la Shoah
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
Harcèlement scolaire : «On a minimisé la parole des victimes»
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
La République électronique de Dombrance
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»