Aller au contenu principal
madelen fait son cinéma : «Clair de Terre» de Guy Gilles avec Patrick Jouané

madelen fait son cinéma : «Clair de Terre» de Guy Gilles avec Patrick Jouané

« J’ai la tête pleine de souvenirs, c’est pour ça que je m’ennuie jamais. » Tous les jours madelen, l'offre de streaming illimité de l'INA, propose une séance de cinéma. Voici «Clair de Terre» de Guy Gilles avec Patrick Jouané et Annie Girardot. Un film méconnu de la Nouvelle Vague.

Par l'INA - Publié le 19.11.2021

« J’ai la tête pleine de souvenirs, c’est pour ça que je m’ennuie jamais. »

Il y a Un Homme et une femme et il y a le masculin et le féminin chez Guy Gilles. Cinéaste trop méconnu de la Nouvelle Vague, que vous ne voyez ni sur les plateformes, ni au cinéma,Gilles a tout appris aux côtés de Reichenbach (que vous connaissez bien si vous passez toutes vos heures sur madelen). En 1970, il tourne son troisième long métrage, Clair de terre, avec le jeune Patrick Jouané, visage hypnotique, et Annie Girardot, croqueuse de jeune âme, si désinvolte pour l’époque. Un film sur le temps qui passe. Un temps qui fait si mal à l’intérieur de soi qu’il nous oblige à partir, toujours. C’est le temps qui nous abandonne, inutile de courir après.Vers où part Pierre ? Vers l’ailleurs. Sur les traces de sa mère enterrée en Tunisie. Ce sont les hommes qui bougent chez Guy Gilles, les femmes, elles sont statiques, et délivrent le savoir - sagesse. Il y a du Varda, et du Bresson, mais il y a surtout une lumière noble, des mots justes, même quand tout est immoral. C’est de loin la plus belle surprise de nos nouveautés cinéma. On espère très fort qu’il vous plaira.

Pour aller plus loin…

Actualités

Les actualités de l'INA

L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»