Aller au contenu principal
Les lundis de l'INA : carte blanche à Bibia Pavard

Les lundis de l'INA : carte blanche à Bibia Pavard

Rencontre

L'historienne, spécialiste de l'histoire des femmes et du genre, est venue débattre au sujet du traitement de l'avortement à la télévision.

   Lundi 4 Octobre 2021
Crédits : Librairie Mollat
Date Lundi 4 Octobre 2021 Horaires détaillés
Infos L’accès à cet événement est soumis à la présentation du pass sanitaire sous la forme d’un QR Code ainsi qu’une pièce d’identité.

Avec cette seconde carte blanche, l’INA poursuit son cycle consacré à l’histoire, aux figures et aux luttes féministes dans ses archives.

L’avortement à la télévision : la bataille des images

Quelle a été la place de la télévision dans la transformation du débat sur l’avortement depuis les années 1950 ? Que peut-on dire ou montrer quand la pratique est interdite par la loi ? Les luttes pour sa légalisation ont-elles été couvertes voire accompagnées? Les féministes ont-elles pu s’exprimer sur le sujet ? Comment les intenses oppositions politiques et morales ont-elles trouvé un écho avant et depuis la légalisation en 1975 ? Et aujourd’hui sous quel angle le sujet est-il traité ? Partant de la spécificité du média télévisuel, ce lundi de l’INA vise à décrypter les images associées à l’avortement et les intenses luttes qui leur sont associées. Les notions de « tabou », de « libération de la parole » et d’« acquis » seront interrogées.

Bibia Pavard est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Institut français de Presse de l’université Paris 2-Panthéon Assas et membre junior de l'Institut universitaire de France. Elle a notamment publié Si je veux, quand je veux. Contraception et avortement dans la société française (1956-1979) aux presses universitaires de Rennes en 2012 et Ne nous libérez pas on s’en charge. Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours avec Florence Rochefort et Michelle Zancarini-Fournel à La Découverte en 2020.

L’accès à cet événement est soumis à la présentation du pass sanitaire sous la forme d’un QR Code ainsi qu’une pièce d’identité. La BnF utilise l’application « TousAntiCovid Vérif » et se limite à constater la validité du pass sanitaire et sa concordance avec l’identité du porteur des dits documents. La BnF ne conserve aucune de ces données.

Autres événements

13

Lundi

Février 2023

La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence