Aller au contenu principal
Léo Ferré « L’Age d’or » 1960 – 1967

Léo Ferré « L’Age d’or » 1960 – 1967

Publié le 09.10.2020

Universal Music édite un coffret de 16 CD de l’interprète d’« Avec le temps » composé d'archives INA.

Ce coffret embarque 2h56 min d'archives issues de nos fonds entièrement numérisées en Haute Résolution et restaurées par les équipes de l'INA.

On y retrouve 4 récitals donné par Léo Ferré, accompagné par Paul Castanier au piano, et retransmis par France Inter dans les émissions Spectacles Inter, Discoparade et Jam Sessions.

Lancer le diaporama : 3 images
  • au Théâtre du Vieux Colombier – enregistré le 4 avril, et diffusé le 7 juin 1964 :
    • Léo Ferré interprète « Art poétique », «Mon piano », «Titi de Paris », « Tu sors souvent la mère », « Les retraités », « La gauloise », « C'est le printemps », « Rêvé pour l'hiver » d'Arthur RIMBAUD, « La mélancolie », « Quand j'étais môme », « Green » de Paul VERLAINE, « La marche du poète », « L'étrangère » de Louis ARAGON, « Vingt ans »
  • à l'Alhambra – enregistré le 13 janvier et diffusé le 7 mars 1965
    • Léo Ferré interprète « Graine d'ananar », « T'es chouette », « Vitrines », « La vie moderne », « Ecoutez la chanson bien douce » et « Je nous vois encore » de Paul VERLAINE, « Comme dans la haute », « Comme à Ostende »
  • à Bobino – enregistré le 22 mars et diffusé le 23 mars 1965
    • Léo Ferré interprète « La Mélancolie », « Mon sebasto », « La Langue française », « L'Enfance », « L'Homme », « C'est le printemps », « Ni Dieu ni maître », « Vingt ans »
  • à Maison de l'ORTF, Jam Session Chanson-Poésie en deux parties, première partie enregistrée le 22 février et diffusée le 7 août 1966, deuxième partie enregistrée le 2 juillet et diffusée le 14 août 1966.
    • Première partie : Léo Ferré interprète « Art poétique » de Paul Verlaine, « L'Etrangère » de Louis Aragon, « Stances » de Pierre de Ronsard, « La Mort des amants » de Charles Baudelaire, « Rêvé pour l’hiver » d'Arthur Rimbaud , « Noël » de Luc Bérimont et Léo Ferré , « Les Hiboux » de Charles Baudelaire, « La Chanson triste », « Pauvre Rutebeuf », « Ecoutez la chanson bien douce », « La Poésie »
    • Deuxième partie : « Les Romantiques », « Brumes et pluie » de Charles Baudelaire, « Je vous vois encore » de Paul Verlaine, « Est-ce ainsi que les hommes vivent » de Louis Aragon, « Invitation au voyage » de Charles Baudelaire, « Les Corbeaux » d'Arthur Rimbaud, « Le Pont Mirabeau » de Guillaume Apollinaire.

Actualités

Les actualités de l'INA

L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»