Aller au contenu principal
Le jazz de Grant Green remastérisé

Le jazz de Grant Green remastérisé

Funk in France : From Paris to Antibes

Publié le 21.12.2018

Première édition officielle et inédite, en CD et en vinyle, des premiers concerts français (1969 et 1970) du légendaire guitariste de jazz, Grant Green.

Trois moments inédits dans l'histoire du jazz

Après Wes Montgomery, c’est au tour de Grant Green d’être mis à l’honneur par l’INA et Resonance Records. La sortie de deux coffrets (2 CD ou 3 vinyles) célèbre ce que sont probablement les seuls concerts donnés en France par le guitariste jazz-funk. Le premier à Paris le 26 octobre 1969, puis deux autres à Antibes les 18 et 20 juillet 1970. Près de 50 ans après, l’Institut national de l'audiovisuel restaure et remastérise en haute résolution ces trois concerts exceptionnels, représentant plus de 2 heures de documents audio.

Chuck Stewart Photography, LLC

Grant Green

Chuck Stewart Photography, LLC

Grant Green

Zev Feldman, le président de Resonance Records, évoque le partenariat entre son label INA. Resonance vient de publier "Funk in France", avec trois concerts du guitariste Grant Green.

Le livret de chaque coffret inclut des essais de Michael Cuscuna, responsable des rééditions pour le label Blue Note Records et producteur exécutif de cet album, de Zev Feldman de Resonance Records et de Pascal Rozat, également collaborateur de Jazz Magazine. A découvrir aussi, des entretiens avec le guitariste du groupe Soulive et producteur d'Eric Krasno, le légendaire organiste Dr Lonnie Smith et celui des concerts d'Antibes, Clarence Palmer, et le fils ainé de Grant Green, Greg.

De nombreux autres souvenirs sont évoqués par des photos inédites de Christian Rose et Jean-Pierre Leloir, prises au studio ORTF 104 et au Festival d’Antibes, ainsi que par l’icône de la photographie jazz, Chuck Stewart.

Actualités

Les actualités de l'INA

L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»