Aller au contenu principal
1962 : le mariage de Coccinelle, première icône transgenre

1962 : le mariage de Coccinelle, première icône transgenre

L’ALBUM PHOTO – Revivez le mariage de Coccinelle,  première icône transgenre, avec le journaliste sportif Francis Paul Bonnet.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.08.2022

Francis Paul Bonnet et Jacqueline Dufresnoy, alias Coccinelle, lors de leur mariage à la mairie du XVIIème arrondissement de Paris le 16 mars 1962. Crédits : Francis Bataillon.

Le mariage de Coccinelle
1962 - 04:31 - vidéo

Icône des nuits parisiennes dans les années 50, Jacqueline Dufresnoy, plus connue sous le nom de Coccinelle, enflamme les scènes des cabarets transformistes Madame Arthur et le Carrousel. Née homme, elle ouvre la voie aux personnes transgenres en procédant à une opération de réassignation sexuelle à Casablanca. Ce qui lui permet d’engager en 1959 une procédure de changement d’état civil, défendue par Robert Badinter, alors avocat de l'artiste.

Reconnue enfin en tant que femme, la meneuse de revue épouse le 16 mars 1962 le journaliste sportif Francis Paul Bonnet à la mairie du XVIIe arrondissement. L’union fait l'évènement : il s’agit du premier mariage médiatisé en France d’une femme transgenre et une foule de badauds, photographes et journalistes s’y presse. Ce reportage photo signé Francis Bataillon est issu du service des actualités télévisées de la RTF qui lui consacre un titre au JT. Avec sa robe blanche Guy Laroche, Coccinelle rayonne et marque un grand pas pour la visibilité des personnes transgenres.

En 1987, l'émission Les dossiers de l'écran proposait un débat sur la transexualité. Invitée sur le plateau, Coccinelle, revenait sur son expérience et militait en faveur de l'opération: « Je n'appelle pas cela les transexuels, j'appelle cela les femmes de l'an 2000 ».

Coccinelle en robe de mariée. Crédits : Francis Bataillon.

Le mariage attire une foule de curieux. Crédits : Francis Bataillon.

Les fiancés arrivent à la mairie sous les flashs des journalistes. Crédits : Francis Bataillon.

L'officialisation de l'union a lieu dans la grande salle de la mairie du XVIIème arrondissement de Paris. Crédits : Francis Bataillon.

Lancer le diaporama : 4 images

Actualités

Les actualités de l'INA

Philae, le dernier bastion de l’Égypte ancienne
Diffusion
La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»