Aller au contenu principal
Présidentielle : «adn», l’émission qui plonge les candidats dans les archives

Présidentielle : «adn», l’émission qui plonge les candidats dans les archives

À l’occasion de l’élection présidentielle, l’INA propose «adn», sa propre émission politique diffusée sur son site et ses plateformes. Chaque numéro, présenté par Patrick Cohen, propose aux candidates et candidats une immersion originale et inédite dans le temps.

Par l'INA - Publié le 17.03.2022
L'émission est présentée par le journaliste Patrick Cohen. Crédits : INA/Didier Allard.

À partir du 18 mars, l'émission politique de l'INA «adn» cherche à mieux comprendre qui sont les candidats à la présidentielle à l'aide des archives. Durant 45 minutes, seul au milieu d'un studio et entouré d’écrans, l'invité, guidé par la voix de Patrick Cohen, est plongé dans un bain d’archives tour à tour inattendues, émouvantes ou piquantes. Une dizaine de séquences rythment l'ensemble : « Racines » revient sur les débuts du candidat, « Zéro pointé » le confronte à un faux-pas, « Face à de Gaulle » le convoque devant l’Histoire...

L'objectif est de savoir, au-delà de leur programme, qui sont vraiment les candidats ? Quels sont leurs goûts ? Leurs influences politiques ? Leurs mentors ? Leurs engagements ? Face aux archives et aux questions de Patrick Cohen, les candidats réagissent, se livrent et défendent leurs positions. Des interviews intimes qui offrent un éclairage nouveau sur les personnalités et les propositions de celui ou celle qui se soumet au suffrage populaire. Comme un pas de côté pour offrir un éclairage nouveau des candidats.

Laurent Vallet, PDG de l'INA, estime qu'avec ce projet, l'Institut «franchit une nouvelle étape de sa transformation et affirme son statut de média patrimonial public (...) Partager notre patrimoine audiovisuel à travers des formats originaux qui éclairent l’actualité de façon singulière, tel est aujourd’hui l’adn de l’INA».

L'émission «adn» est diffusée tous les soirs à 18h à partir du 18 mars sur le site de l'INA et ses plateformes Youtube, Facebook et Instagram. Le premier invité est Yannick Jadot.

Crédits : INA/Didier Allard
Crédits : INA/Didier Allard
Crédits : INA/Didier Allard
Crédits : INA/Didier Allard
Crédits : INA/Didier Allard
Crédits : INA/Didier Allard
Lancer le diaporama : 6 images

Actualités

Les actualités de l'INA

La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Philae, le dernier bastion de l’Égypte ancienne
Diffusion
Présences électronique 2023
Concert
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»