Aller au contenu principal
Georges Brassens : la musique d'abord !

Georges Brassens : la musique d'abord !

Pour célébrer le centenaire de la naissance du plus célèbre des Sétois le 22 octobre, l’INA sort en exclusivité un enregistrement public aux Trois Baudet sur vinyle ainsi qu’un coffret double DVD baptisé « La poésie en bandoulière ».

Par l'INA - Publié le 11.10.2021
Crédits : INA

Georges Brassens aux Trois Baudets

Nous sommes en novembre 1953. La RTF enregistre Georges Brassens aux Trois Baudets à Paris. Depuis à peine deux ans, le Sétois chante en public. Après un passage chez Patachou, qui l’a littéralement poussé sur scène au début de l’année 1952, Jacques Canetti l’engage dans son petit théâtre où il va très vite se faire un nom. Il y chante ses premières chansons seul à la guitare : de véritables petites bombes dans la France bien-pensante d’alors.

Il faut l’imaginer sur scène, âgé d’une trentaine d’années, une carrure de catcheur, le cheveu broussailleux, la moustache noir corbeau, mal à l’aise, suant et maugréant, râlant notamment contre « cette connerie de radio » qui est venue « l’emmerder » avec ses appareils et ses exigences !

Cet enregistrement est l’émouvant témoignage de la naissance d’un immense artiste dont le génie poétique et musical est aujourd’hui unanimement reconnu. En partenariat avec Diggers Factory.

Brassens aux Trois Baudets
2021 - vidéo

TRACKLIST

Face A

  • La Mauvaise Réputation
  • Le Mauvais Sujet repenti
  • Il suffit de passer le pont
  • Hécatombe
  • La Marine
  • Le Gorille

Face B

  • Le Vent
  • La Chasse aux papillons
  • Brave Margot
  • Putain de toi
  • Les Amoureux des bancs publics

« Georges Brassens, la poésie en bandoulière »

Au début des années 50, dans une France endormie, Brassens arrive comme une bombe. C’est un choc ! Le personnage libertaire, use d’un vocabulaire sophistiqué ou canaille, imprégné d’une grande culture littéraire. Sa musique emprunte au jazz et aux chansons populaires. Le succès est immédiat !

Pour un grand nombre de Français dont il a baigné les jeunes années, il fait partie de la famille, avec sa voix qui fait l’effet d’un feu de cheminée.

« Georges Brassens, la poésie en bandoulière » se présente comme un parcours thématique qui nous entraîne de 1954 à 1981 sur les multiples chemins de son imaginaire poétique.

Le public m’a témoigné dès le début de la sympathie puis, vite, de l’affection. Alors en général, quand j’ai rendez-vous avec le public, j’ai rendez-vous avec des amis, avec presque des parents parfois.

Georges Brassens

Actualités

Les actualités de l'INA

La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Philae, le dernier bastion de l’Égypte ancienne
Diffusion
Présences électronique 2023
Concert
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»