Aller au contenu principal
École Kourtrajmé : et maintenant, Dakar !

École Kourtrajmé : et maintenant, Dakar !

Après Clichy-Montfermeil et Marseille, l’école de cinéma Kourtrajmé s’agrandit et s’implante à Dakar au Sénégal. Cette nouvelle implantation a donné lieu à un partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel.

Par l'INA - Publié le 19.01.2022
Ladj Ly et les étudiants de Kourtrajmé Dakar, le 19 janvier 2022. Crédits : SEYLLOU / AFP

Bien connue des apprentis cinéastes, l’école de cinéma Kourtrajmé portée par les cinéastes Toumani Sangaré et Ladj Ly, le réalisateur des Misérables, a ouvert le 19 janvier 2022 un nouvel établissement à Dakar au Sénégal. Financé par l’Agence française de développement (AFD) qui soutient la dynamique de l’audiovisuel et du cinéma au Sénégal, le projet vise à contribuer au développement des infrastructures techniques, de formation, au renforcement des capacités et à la professionnalisation des acteurs.

Ainsi, l’école Kourtrajmé Dakar propose deux premiers cursus de formation en « Scénario » et « Réalisation », deux formations aux métiers de l’audiovisuel et du cinéma entièrement gratuites et ouvertes sans condition de diplôme. Au total, l’école doit accueillir environ 40 élèves par an (soit 20 élèves par promotion).

Fort de son expertise en formation et de son expérience avec la classe alpha (la classe d’orientation et de pré-qualification aux métiers de l’audiovisuel et des médias numériques, destinée aux 17 – 25 ans, sans condition de diplôme, crée en 2019), l’INA accompagne le projet pour un partenariat de 3 ans.

 

Dans un premier temps, l’INA va apporter son conseil en ingénierie pédagogique pour la création et la mise en place des formations et leur certification ainsi que la formation de formateurs sénégalais afin de pérenniser la transmission des savoirs.

Une première mission de formation INA a suivi les formateurs à distance et accompagné le lancement de la première promotion 2022 en Ecriture. Une autre mission se rendra à Dakar en mai pour la promotion Réalisation. Un suivi à distance est prévu sur les 3 années pour les formateurs.

Trois questions à Jean-Claude Mocik, ingénieur pédagogique à l’INA, en charge d’accompagner l’école Kourtrajmé Dakar

Quel est votre rôle dans ce projet ?

Mon rôle a d’abord été de comprendre leurs attentes et leurs besoins en matière de pédagogie pour bâtir un projet avec l’équipe de Dakar car les publics de l’école Kourtrajmé sont tout à fait spécifiques et particuliers. Il faut noter que la promotion « Scénario » est paritaire. Il y a autant de femmes que d’hommes. C’est très intéressant car c’est extrêmement rare.

Dans quels domaines accompagnez-vous l'école ?

J’apporte de la méthodologie, de la pédagogie sur l’accueil, sur le suivi des étudiants et je porte un regard de co-construction sur leur scénario pédagogique qui couvre les 21 semaines de formation. Par exemple, je leur ai proposé de partir du corpus des étudiants, de ce qui nourrissait les étudiants pour les amener à des mécanismes dramaturgiques, plutôt que d’imposer des briques d’apprentissage. L’objectif est que le groupe progresse et qu'il soit de qualité. Nous nous appuyons pour cela sur le potentiel et les fragilités des participants. Lorsque l’on forme des scénaristes c’est une question récurrente : est-ce que l’on cultive l’audace, l’originalité ou bien est-ce que l’on apprend les gestes nécessaires pour intégrer des structures conventionnelles ? Pour finir, nous avons évoqué ensemble les principes d’évaluation et de validations des acquis

Comment se passe l'ouverture ?

Je n’ai malheureusement pas pu me déplacer en raison de l’épidémie de Covid 19, ce qui est particulièrement contraignant car je n’ai pas rencontré les étudiants. Par conséquent, nous avons réalisés 8 séances de travail à distance. Je me rendrai sur place dans quelques semaines pour suivre le projet et poursuivre cette formation avec l’équipe « Réalisation ».

Ladj Ly, créateur de l'école Kourtrajmé. Crédits : Kourtrajmé.
Ladj Ly et Toumani Sangaré à l'ouverture de Kourtrajmé Dakar. Crédits : Kourtrajmé.
Conférence de presse à Dakar le 19 janvier 2022. Crédits : Kourtrajmé.
Conférence de presse à Dakar le 19 janvier 2022. Crédits : Kourtrajmé.
L'équipe de Kourtrajmé Dakar. 19 janvier 2022. Crédits : Kourtrajmé.
Lancer le diaporama : 5 images

Actualités

Les actualités de l'INA

Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Carte blanche à Lamya Essemlali,  présidente de Sea Shepherd France
Conférence
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
L'INA partenaire de Médias en Seine 2022
Festival
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk 
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire 
Festival Soeurs Jumelles : la rencontre de la musique et de l’image
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»