Aller au contenu principal
Focus sur les archives du continent africain au musée du Quai Branly

Focus sur les archives du continent africain au musée du Quai Branly

Du 22 au 25 septembre 2021, le musée du Quai Branly-Jacques Chirac propose deux journées d’étude autour des archives audiovisuelles du festival de Dakar de 1966 suivies d’un cycle de cinéma. 

Par l'INA - Publié le 15.09.2021

Enregistrement du colloque PANAFEST. Crédits : Musée du Quai Branly.

Du 1er au 24 avril 1966, Dakar fut le théâtre d’un événement qui attira des milliers de spectatrices et spectateurs venus du monde entier : le premier festival mondial des arts nègres. Sous le patronage de l’Unesco, cette vaste manifestation était organisée par l’État sénégalais et la Société africaine de culture, réseau international structuré autour de l’influente revue Présence africaine. L’objectif était ambitieux : le festival se voulait tout à la fois l’expression et le vecteur d’une société nouvelle aux prises avec les promesses des indépendances africaines.

Les archives institutionnelles de ce premier grand festival culturel panafricain sont dispersées dans différentes institutions notamment en Europe et au Sénégal. L’enjeu de ce projet d’une durée de trois ans est de cartographier ces fonds, de les décrire (inventaires et instruments de recherche), de les numériser et de les rendre accessibles à tous et toutes grâce à un portail scientifique commun qui renverrait vers les fonds numérisés de chaque institution.

Ouverture du colloque "L'art nègre dans la vie". Extraits des discours de Léopold Sédar Senghor, président de la République du Sénégal et du discours d'André Malraux , ministre d'Etat chargé des Affaires culturelles de la France.

 

L’INA participe activement à la mémoire du FMAN à travers la conservation et la description du fonds OCORA (Office français de Coopération Radiophonique).

L’institut a par ailleurs joué un rôle de premier plan dans la sauvegarde et la restauration numériques des archives sonores du procès de Rivonia. Les archives sonores du procès de Rivonia ont été numérisées et restaurées grâce à un partenariat historique entre l’INA et le Département des Arts et de la Culture (DAC) de la République d’Afrique du Sud mené dès 2013.

Table ronde du 22 septembre 2021:

  • 16h15 La préservation des archives sonores africaines : quel rôle des institutions patrimoniales européennes ? (intervention en anglais et en français)

Modération : Flora Losch, EHESS, Centre Alexandre-Kroyé

Regards croisés sur les archives sonores de l'Afrique coloniale et post-indépendances situées en Europe et en Afrique. Quels sont les fonds existants ? Comment sont-ils conservés et sauvegardés ? Quelles politiques de documentation et de valorisation sont mises en œuvre ? Quels partenariats internationaux passés, présents et futurs ?

avec

Hilário Lopes, directeur adjoint des affaires publiques et internationales et des archives, Radio Télévision Portugaise (RTP) - From production to open access: RTP Arquivos project

RTP Arquivos project offre un accès libre et gratuit au patrimoine audiovisuel conservé par la RTP. Après une présentation générale des fonds de la RTP, ses projets de restauration, numérisation, catalogage et des modalités d’accès de ses collections ; Hilário Lopes détaillera les aspects techniques, les succès et difficultés rencontrés dans la mise en œuvre du Arquivos project.

Brice Amouroux, responsable du pilotage des projets techniques (INA) - Projet Dictabelts : Sauvegarde et restauration numériques des archives sonores du procès de Rivonia

En tant qu'établissement public, l'INA mène une politique de conservation et de valorisation de collections audiovisuelles. Après avoir passé plus de 20 ans à numériser et rendre accessible plus de 2 millions d'heures de programmes, l'Institut accompagne de plus en plus d'institutions dans la construction et le pilotage de leur propre plan de sauvegarde et de valorisation. Une action menée aussi bien sur le territoire national qu'à l'étranger et qui a conduit à nouer de nombreux partenariats dans le monde entier. Le projet de numérisation des archives sonores du procès de Rivonia (octobre 1963 - Juin 1964) constitue un des exemples les plus marquants de ces dernières années, combinant défis logistiques, techniques et documentaires au service d'une collection exceptionnelle. Retour sur les différentes étapes et les faits saillants qui ont abouti à la mise à disposition de plus de 250 heures d'enregistrements inédits.

Cycle cinéma du 23 au 25 septembre 2021 :

Pour la soirée d'ouverture, "Replay !Dakar 66" ambitionne de reconstituer l’expérience d’une séance de cinéma à Dakar dans les années 60 en la faisant précéder d’un film d’actualités : "Le Sénégal et le festival mondial des arts nègres" de Paulin Soumanou Vieyra. Cette archive restaurée nous fait découvrir Dakar en 1966, effervescente et en pleine mutation, prête à accueillir le FMAN.

Deux films du réalisateur sénégalais Ousmane Sembène, Borom sarret et La Noire de, (conservés dans les archives de l'INA), viendront ensuite compléter la séance.

Actualités

Les actualités de l'INA

L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»