Aller au contenu principal
Charlotte Gainsbourg à l'honneur au Festival du cinéma américain de Deauville

Charlotte Gainsbourg à l'honneur au Festival du cinéma américain de Deauville

La comédienne, présidente de la 47e édition, présente pendant le festival son film "Jane by Charlotte". Mercredi 8 septembre, le PDG de l'INA Laurent Vallet lui a remis la Distinction numérique de l'INA, rendant hommage à son empreinte culturelle en France.

Par L'INA - Publié le 27.08.2021 - Mis à jour le 09.09.2021
Charlotte Gainsbourg. Crédits : GETTY IMAGES / INA

Charlotte Gainsbourg a reçu mercredi soir la Distinction numérique de l'INA des mains de Laurent Vallet lors du Festival du film américain de Deauville dont elle est la présidente.

« Vous avez très bien fait chère Charlotte Gainsbourg de ne jamais vaincre votre grande et magnifique timidité, cette compagne fidèle qui vous accompagne depuis l’enfance qui est à la fois votre armure et votre défaut de cuirasse, qui vous expose et qui vous protège à la fois. Et grâce à laquelle aujourd’hui vous êtes devenue une artiste mondialement connue » a-t-il déclaré.

Très émue, l’actrice a déclaré : "C’est ça [la tablette de l'INA, ndlr] que je vais montrer à mes enfants. Ils vont se foutre de moi comme il faut (…) Mais merci, c’est très précieux. »

Créée en 2013 afin de rendre hommage aux personnalités qui participent à l’enrichissement de notre fonds audiovisuel grâce à leur empreinte culturelle en France, la Distinction numérique regroupe l’ensemble des photographies, des extraits télévisuels et radiophoniques qui font référence à leur oeuvre et représente leur patrimoine personnel. La décoration de Charlotte Gainsbourg représente la 27e récompense remise par l’INA. Avant elle, il y a eu entre autres personnalités Vanessa Paradis, Jean-Paul Belmondo, Line Renaud, Juliette Gréco ou Gérard Depardieu.

Cette Distinction numérique de Charlotte Gainsbourg regroupe dans une tablette numérique 250 documents télévisés de 1972 à 2020 pour une durée totale de 70 heures ainsi que 47 programmes radios diffusés entre 1984 et 2021 qui représentent une trentaine d’heures.

Crédits : Juliette Osdoit / Jacques Basile

Laurent Vallet et Charlotte Gainsbourg au Festival de Deauville

Crédits : Juliette Osdoit / Jacques Basile
Crédits : Juliette Osdoit / Jacques Basile
Crédits : Juliette Osdoit / Jacques Basile
Lancer le diaporama : 4 images

Parmi les documents remarquables, notons des images de Charlotte Gainsbourg enfant dans lesquelles ses parents parle d’elle, des interview de son mari Yvan Attal, des réalisateurs Patrice Chéreau ou Jean-Claude Brialy, la remise de son César du meilleur espoir féminin en 1986 ou encore son Grand Prix d’interprétation féminine à Cannes en 2009 pour son rôle dans "Antéchrist".

Dans la vidéo ci-dessus, on voit Jean-Claude Brialy et Laure Marsac remettre le César du meilleur espoir féminin à Charlotte Gainsbourg pour son rôle dans le film "L'effrontée". La jeune actrice, émue, les cheveux devant les yeux, pleure et bafouille un remerciement au réalisateur Claude Miller. On voit aussi que son père, Serge Gainsbourg, est debout dans la salle.

Côté radio, nos documentalistes ont retrouvé une évocation de "Charlotte aux pommes" adolescente par son père Serge dans "Star sans stress" sur France Inter le 17 octobre 1984. Et un entretien de Charlotte Gainsbourg sur le tournage du film de Claude Miller "La petite voleuse" en 1988 par Radio France Caen.

Retrouvez ci-dessous une "Carte blanche" à Jane Birkin disponible sur madelen. La mère de Charlotte Gainsbourg parle de sa vie, et de ses 50 ans de carrière :

Actualités

Les actualités de l'INA

La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»