Romans - Vidéo Ina.fr

Romans

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Romans

Apostrophes

video 30 mars 1984 5669 vues 01h 14min 45s

La soirée d'Apostrophes est consacrée à six romans.- Alain NADAUD : "Archéologie du zéro". Professeur de philosophie, il a enseigné à l'étranger dont Bassora en Irak. Il s'est d'ailleurs inspiré de la salle des professeurs pour son roman. Le livre démarre par la découverte d'une nécropole à Alexandrie où l'on trouve les archives d'une secte ancienne. Vrai et faux se mélangent habilement dans cette histoire où l'on croise PYTHAGORE et l'invention du zéro. C'est aussi une méditation sur la mort.Didier VAN CAUWELAERT parle avec beaucoup d'enthousiasme du livre.- Isabel ALLENDE : "La maison aux esprits". Nièce de Salvador ALLENDE, Isabel ALLENDE vient d'écrire son premier roman. Il est déjà traduit dans de nombreux pays. Si le coup d'état n'avait pas eu lieu au Chili et si elle n'avait pas dû s'exiler, elle n'aurait certainement pas écrit ce roman. Le livre est un exorcisme. Elle a voulu donner de la valeur au travail que les femmes font au Chili. C'est la saga d'une famille sur trois générations. Elle évoque avec beaucoup d'émotion son grande-père. Isabel ALLENDE affirme que la magie fait partie intégrante de la vie au Chili. Elle explique avoir choisi de vivre au Vénézuela après le coup d'état chilien pour rester le plus près possible de son pays. Elle se montre très modeste quant à son français et sa façon d'écrire. - Didier VAN CAUWELAERT: "Poisson d'amour". Il est l'auteur d'une pièce de théâtre et deux romans. Bernard PIVOT lit des extraits pour que l'on saisisse la particularité du style. Le texte est plein d'humour, de fantaisie. Le personnage le plus important est un poisson.- Philippe DJIAN : "Zone érogène". Bernard PIVOT qualifie Philippe DJIAN "d'écrivain mystérieux" car son éditeur ne le connaît pas. Il a quitté Paris pour pouvoir écrire. PIVOT cite l'épigraphe du roman. Philippe DJIAN explique que la vie est pleine des surprises qui assaillent son héros. Il veut trouver un rythme, une musique plus qu'une histoire à raconter.Hortense DUFOUR propose une analyse. Une discussion s'engage autour du livre de DJIAN et du point virgule.- Bernard THOMAS : "Aurore ou la génération perdue". Chroniqueur et rédacteur en chef adjoint au "Canard Enchaîné", Bernard THOMAS raconte une "génération perdue", celle qui a eu vingt ans en 1960, qui a vécu la guerre d'Algérie et a été confrontée aux évènements de 1968. Il a choisi de situer le roman à Versailles à cause du château. Les deux personnages principaux Laurent et Aurore vivent un amour fou. Bernard THOMAS a une grande connaissance des astres et de la mythologie.- Hortense DUFOUR : "Le tournis". Ecrivain confirmé, Hortense DUFOUR présente son septième roman. Elle raconte les Comores où se situe l'action. Elle évoque le système "féodal" qui régit les quatre îles et présente les différents personnages qui lui ont été inspirés par ses différents voyages dans les ex-colonies françaises. Le roman raconte aussi les relations entre un père et une fille.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

producteur

Bernard Pivot

participant

Didier Van Cauwelaert
Bernard Thomas
Philippe Djian
Isabel Allende
Hortense Dufour
Alain Nadaud

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!