La production du raisin de table : chasselas de plein air - Vidéo Ina.fr

La production du raisin de table : chasselas de plein air

Publicité

La production du raisin de table : chasselas de plein air

video 01 janv. 1928 4831 vues 34min 34s

Film muet, de Jean Benoit-Levy, sur la production du raisin de table, le chasselas de plein air, réalisé sous la direction de M Paul MARSAIS, ingénieur agronome, dans la région de Thomery avec la collaboration de Mr R SALOMON et dans le bassin de la Garonne avec la collaboration de Mr F CHARMEUX, et avec le concours de la Compagnie Paris-Orléans. Les cartons explicatifs alternent avec les séquences filmées. A Thomery, le chasselas doré (dit de Fontainebleau), précieusement cultivé depuis 1730, couvre encore 350 kilomètres d'espaliers exposés du Sud à l'Est. Ils sont taillés en hiver selon des métodes précises, "ébourgeonnés" au doigt ou au greffoir en mai et les pousses restantes sont pincées peu après, palissées et soufrées en juin. Avant, pendant ou après la floraison, les grappes sont débarrassées à la brosse fine de toutes les larves et oeufs, puis soufrées et ensachées. En août, les sacs sont retirés, pour le ciselage (retrait aux ciseaux) des grains avortés ou malades). Les grappes sont remises en sacs. A maturité, la récolte commence, les sarments sont coupés avec soin, les grappes examinées minutieusement, disposées dans des claies matelassées, conduites avec délicatesse à la fruiterie et emballées, à destination des halles ou des marchands de primeurs. Moissac a acquis une réputation mondiale dans le domaine du chasselas doré. La récolte a lieu en septembre. Les grains de raisins éliminés à l'emballage vont au pressoir. Les grappes ensachées sont récoltées jusqu'aux premières gelées, conservées dans les fruitiers où chaque sarment plonge dans un flacon d'eau pure. Des tailles spécifiques (taille Guyot) permettent d'obtenir des grappes d'élite, entourées des soins les plus attentifs. Des chapeaux de journal ou des bandes de toile les protègent des excès climatiques. Au petit matin, les grappes sont apportées en cageots au marché où les négociants les achètent et les emmènent rapidement. Pour l'exportation, les grappes sont minutieusement conditionnées. Certains emballages, comme la corbeille qui demande beaucoup de dextérité pour son remplissage, sont récupérables. Le raisin est aussi conditionné en paniers de 3 kilos. Les contenants voyagent par camions et trains spéciaux qui les emmènent dans toute la France et à l'étranger où le chasselas assure sa renommée.

Production

producteur ou co-producteur

Edition Française Cinématographique

Générique

réalisateur

Jean Benoit Lévy

producteur

Jean Benoit Lévy

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies