Partager
Ajouter Acheter
22 janv. 2008 15 vues 04min 13s

Pervez Musharraf, en visite mardi en France, s'est évertué à rassurer sur la situation dans son pays, en relativisant la menace d'Al-Qaïda, et a promis des élections "libres" le mois prochain. Le président pakistanais, qui a entamé dimanche à Bruxell... + de détails

Pervez Musharraf, en visite mardi en France, s'est évertué à rassurer sur la situation dans son pays, en relativisant la menace d'Al-Qaïda, et a promis des élections "libres" le mois prochain. Le président pakistanais, qui a entamé dimanche à Bruxelles une tournée européenne, devait rencontrer mardi après-midi à Paris son homologue français Nicolas Sarkozy, avant de se rendre au forum économique de Davos, en Suisse, puis en Grande-Bretagne. Confronté à une crise politique et à une vague d'attentats sans précédent (avec notamment l'assassinat de son opposante Benazir Bhutto en décembre), le président pakistanais s'est employé, au cours d'une conférence à l'Ifri (Institut français des relations internationales), à relativiser les risques de déstabilisation de son pays, le seul du monde musulman à disposer officiellement de la bombe nucléaire.Extraits de ses déclarations.

  • Production
  • producteur ou co-producteur

mots clés

Paris diplomatie