Partager
Ajouter Acheter
17 janv. 2010 1495 vues 49min 56s

Premier ministre sous la tutelle syrienne devenu opposant à l'hégémonie de Damas au Liban, Rafic HARIRI démissionne de son poste en 2004 en raison des tensions avec le président Emile LAHOUD, proche des Syriens. Homme d'influence, riche entrepreneur,... + de détails

Premier ministre sous la tutelle syrienne devenu opposant à l'hégémonie de Damas au Liban, Rafic HARIRI démissionne de son poste en 2004 en raison des tensions avec le président Emile LAHOUD, proche des Syriens. Homme d'influence, riche entrepreneur, R. HARIRI aura mis sa vie au service de son pays. Le 14 février 2005, il est tué au cours d'un attentat à la voiture piégée. Les services secrets syriens sont aussitôt montrés du doigt. En mai 2007, le Conseil de sécurité de l'ONU décide de créer un tribunal spécial chargé de juger les assassins de R. HARIRI.Témoignages : - Marwan HAMADE, Ministre libanais des télécommunications- Abdel Had MAHFOUZ, journaliste- Mohamed DIYA, garde du corps de R. HARIRI- Mme NASSER, veuve du chargé de la sécurité de R. HARIRI- Saad HARIRI, fils de R. HARIRI- Hussein SANEH, cameraman personnel de R. HARIRI- David WELCH, Secrétaire d'Etat adjoint pour le Proche-Orient (USA)- Terje Roed LARSEN, Emissaire de l'ONU au Proche-Orient- Walid JOUMBLATT, Député et chef du Parti Socialiste Progressiste- Abbas NASSER, journaliste à "Al Jazira"- Fares KHACHAN, journaliste- Ghassan SALAMEH, ancien ministre du gouvernement HARIRI- Abdel Halim KHADDAM, ancien Vice-Président syrien- Michel BARNIER, ancien ministre français des affaires étrangères

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Quartier Latin Média Ltd, Ligne de front