Partager
Ajouter Acheter
28 janv. 1995 202 vues 26min 02s

Marcel BUISSON est instituteur à la retraite. Il a publié son autobiographie, aux éditions de la Mirandole. Il évoque sa famille, sa carrière dans l'enseignement, et les difficultés d'un métier peu reconnu à ses yeux. Il revient sur certains lieux de... + de détails

Marcel BUISSON est instituteur à la retraite. Il a publié son autobiographie, aux éditions de la Mirandole. Il évoque sa famille, sa carrière dans l'enseignement, et les difficultés d'un métier peu reconnu à ses yeux. Il revient sur certains lieux de sa carrière. Fils de limonadier, Marcel BUISSON devient instituteur. Un ami René BONETON évoque "Toine", le père de l'invité, homme fort "avec un fort pouvoir d'absorption". Sa première affectation en 1944 est à Rochefourchat, en montagne. Il évoque l'éducation en montagne, et le confort d'être à la campagne pendant la guerre car il n'y avait pas de rationnement. Il montre sa première autobiographie qu'il écrit, à la main, au crayon à papier, dont il raconte la mise en route. Entouré d'élèves, il raconte le début de "La chèvre de monsieur Séguin", avant d'évoquer l'entraide qui existait dans les classes regroupées, avec des élèves de 5 à 14 ans. Il s'exprime sur le salaire très bas de l'instituteur, obligeant à des activités extérieures, et l'image fausse de "feignant" que les gens s'en font. Il évoque son activité associative, dans des colonies de vacance, dans une coopérative d'éducation, qui permit notamment la construction de "chalandonnettes" (maisons individuelles à prix réduits en 1969). L'émission alterne interview de Marcel BUISSON chez lui, puis à Rochefourchat, et dans une classe d'école primaire à Romans, et commentaire sur images d'illustration de Rochefourchat et Romans, et photographies personnelles anciennes de MArcel BUISSON jeune homme. Un extrait de "Je chante" de Charles TRENET intervient dans la première partie de l'émission.

  • Emission
  • Mémoires
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France 3 Lyon