Partager
Ajouter Acheter
22 déc. 2001 896 vues 08min 59s

Après avoir enlevé son noeud papillon, Thierry ARDISSON interview Michel SERRAULT au sujet de son autobiographie. Ce dernier parle de son maître dans l'art dramatique, Jean LE GOFF, qui lui a appris le métier. Il raconte ensuite sa rencontre avec Je... + de détails

Après avoir enlevé son noeud papillon, Thierry ARDISSON interview Michel SERRAULT au sujet de son autobiographie. Ce dernier parle de son maître dans l'art dramatique, Jean LE GOFF, qui lui a appris le métier. Il raconte ensuite sa rencontre avec Jean POIRET : les deux homme faisaient la queue devant un théâtre pour un rôle, Jean POIRET lui dit "De toute façon, je suis sûr d'être engagé, j'ai une fortune personnelle", ce à quoi SERRAULT lui répond "C'est comme moi, ma mère connaît la cousine du concierge et on a beau dire, le piston ça joue" ! Ces deux répliques absurdes vont sceller une amitié de quarante ans. Ils font leurs débuts ensemble en 1953 au Tabou en créant des parodies d'interviews. Leur sketch est un succès et leur carrière est lancée. C'est en 1967, en voyant la pièce "L'escalier", histoire de deux vieux homosexuels qui s'envoient des méchancetés à la figure, qu'ils ont l'idée d'en faire une version comique qui sera "La cage aux folles". Un extrait chanson en off

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France 2, Ardisson & Lumières