Partager
Ajouter Acheter
28 sept. 1984 6572 vues 01h 08min 58s

Selon un rapport officiel, 50% environ des personnes atteintes de maladies graves feraient appel, au stade terminal de la maladie, à des médecines différentes ou parallèles. Jusqu'à ce jour, les traitements prescrits n'ont jamais été officiellement e... + de détails

Selon un rapport officiel, 50% environ des personnes atteintes de maladies graves feraient appel, au stade terminal de la maladie, à des médecines différentes ou parallèles. Jusqu'à ce jour, les traitements prescrits n'ont jamais été officiellement expérimentés et n'ont reçu aucune autorisation de mise sur le marché. ils sont tolérés depuis assez longtemps, et cette tolérance entretient le phénomène.Parmi ceux-ci, les plus célèbres sont sans conteste les produits SOLOMIDES. Madame COPADO (avec une perfusion) parle des bienfaits des peroxidases du professeur SOLOMIDES et du docteur SABBAH qui les a prescrites. Jean Michel SOLOMIDES parle du médicament découvert par son père. Madame SOLOMIDES est directrice du laboratoire qui fabrique ces peroxidases. Deux médecins, MM GOZZI et LAINÉ défendent l'efficacité de ces médicaments. Témoignage de Mr MAGNIFICAT. Madame SOLOMIDES montre le dispensaire monté par son mari et qui a été interdit. (Images de 1964 : J SOLOMIDES lance un appel pour l'expérimentation des peroxidases. (Discours de Vincent ANSQUER, ministre de Raymond BARRE qui reconnaît la valeur de SOLOMIDES).Témoignages de M. et Mme MAGNIFICAT sur les bienfaits des peroxidases, le docteur TUBERY parle de cas de scléroses en plaques qu'il a soignés avec des plantes. La manipulation des plantes en laboratoire. Association d'anciens malades s'occupant de la diffusion de ce médicament. Témoignages de malades : monsieur et madame LEBRUN. Le docteur LE FOLL parle de son traitement contre le cancer, soignant M. ROTAILLO par l'acupuncture et injection d'acide. Témoignage de madame SALMON sur sa guérison. Ces différents médecins parlent de la mauvaise foi de ceux qui ne reconnaissent pas leur valeur. Extrait d'"Apostrophes" du 14-10-77 dans lequel le professeur SCHWARTZENBERG répondant au docteur PRADAL traite SOLOMIDES de charlatan. Ces différents médecins parlent de leurs démêlés avec la justice. Ils expliquent les problèmes de diffusion de leurs médicaments et le refus d'expérimentation officielle. Interview du professeur LAPRASde l'école vétérinaire de Nantes.Danièle TURBANT (Groupe d'Action des Sclérosés en plaques) et le docteur LACAZE animent des associations de malades pour la diffusion des médecines parallèles. Débat en plateau du professeur Michel BOIRON, directeur de l'Institut de recherche sur les leucémies et du professeur Henri LABORIT, membre du comité d'éthique médicale.

  • Emission
  • Vendredi
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    France Régions 3