Partager
Ajouter Acheter
21 avril 1966 1923 vues 24min 41s

Jean FERRAT est à Decazeville, à l'occasion d'un concert. Nous le suivons pendant les répétitions où il est longuement interviewé. De jeunes spectateurs venus l'applaudir lui posent des questions en coulisse. Ces interviews sont entrecoupés d'intervi... + de détails

Jean FERRAT est à Decazeville, à l'occasion d'un concert. Nous le suivons pendant les répétitions où il est longuement interviewé. De jeunes spectateurs venus l'applaudir lui posent des questions en coulisse. Ces interviews sont entrecoupés d'interviews, à l'extérieur de la salle de jeunes et de moins jeunes sur Jean FERRAT et ses chansons, en particulier "Potemkine", et "Nuit et brouillard".- microtrottoir sur la chanson Potemkine, la différence entre Jean FERRAT et Johnny HALLYDAY- pendant la répétition, des jeunes interviewent le chanteur sur la différence entre "Potemkine" et "Nuit et brouillard" et "La Montagne", sur la solidarité, la civilisation.- interviews de mineurs : iraient-ils écouter Jean FERRAT ? avec plaisir, mais places trop chères - microtrottoir sur la chanson "Nuit et broullard"- Jean FERRAT, assis sur la scène est interviewé "peu de gens connaissent ce qu'est le Potemkine, mais applaudissent la chanson - cette chanson, techniquement, impressionne, indépendemment du sujet " . Il reconnaît qu'il est un chanteur politique, pas de droite - "Twister les mots" "adapter la forme au fond"/ des gens dansent sur "Nuit et brouillard", quel effet cela lui fait-il ? / il s'attaque toujours à des faits majeurs : "la guerre des faits politiques, ce sont ceux qui m'intéressent".en off "je ne chante pas pour passer le temps".Au début du sujet, images brèves du concert du chanteur et de sa chanson "Potemkine".

  • Emission
  • Seize millions de jeunes
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française