Mon père Charles Péguy - Vidéo Ina.fr

Mon père Charles Péguy

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Mon père Charles Péguy

Archives du XXème siècle

video 02 déc. 1973 6504 vues 57min 07s

Marcel PEGUY témoigne de sa vie et de celle de son père, Charles, pour l'émission qui lui est consacrée.Il naît à Paris en 1898 mais la famille part s'installer en banlieue sud, près d'Orsay, peu après. Il commente ensuite deux des grandes amitiés de son père avec Claude Casimir-Périer dont la femme, l'actrice madame Simone, le quittera pour Alain Fournier (qui lui avait été présenté par PEGUY lui-même) et avec Joseph Lotte. Il évoque le rapport qu'entretenait son père avec la religion, pour laquelle il a toujours eu une attitude de grand respect. Libre penseur, souhaitant rester neutre pour ses enfants, lors d'un pélerinage à Chartres, il n'emmènera le petit Marcel que pour la première partie du trajet. Il s'éloignera ensuite du catholicisme car la question de l'enfer lui semblera toujours impossible à admettre. Il vouera toute sa vie une vénération au philosophe Platon. Son fils revient ensuite sur les liens familaux : les rapports extrêmement tendus que son père entretenaient avec sa propre mère contrairement à une certaine légende qui a laissé croire à un lien filial idyllique ; ceux qui unissaient ses parents et le peu de talent d'éducateur de son père, pas très pédagogue et plutôt distant et froid. Puis il décrit sa façon de travailler. En 1913, il décide de se rapprocher de Paris et s'installe à Bourg la Reine ce qui lui permettait de se rendre très régulièrement dans la capitale où il créera la revue "Les cahiers de la quinzaine". L'entretien se conclut sur la mobilisation de Charles PEGUY et son départ pour le front en août 1914.Nombreuses photographies noir et blanc (portraits de Charles Péguy ; maison de Charles Péguy près d'Orsay, sa maison des pins à Palaiseau-Lozère (91), sa maison à Bourg la Reine, La Boutique des cahiers ; L'actrice madame Simone, épouse de Claude Casimir-Périer ; Alain Fournier en coustume d'officier ; Ernest Psichari en habit colonial sur un chameau ; Daniel Halévy ; personnes lisant le décret de mobilisation pour la guerre de 1914-18, texte "Ordre de mobilisation générale" ; Jacques Maritain, sa femme ; La grand-mère de Charles Péguy ; ses parents) oeuvres (Portrait peint en couleur de Charles Péguy, Jean-Pierre Laurens ; Notes manuscrites de Charles Péguy ; Portrait -dessin ou gravure- d'André Bourgeois, auteur inconnu ; Portrait -dessin- de Joseph Lotte, auteur inconnu ; Testament manuscrit de Péguy dirigé contre sa mère en 1898 ; Portrait peint en couleur de sa mère âgée, par Marcel Gaillard (Centre Péguy Orléans) ; Illustrations pour "Jeanne d'Arc" de Péguy) et bancs titres (ouvrages de Charles Péguy, Madame Simone, Daniel Halévy ; revues littéraires "Bulletin des professeurs catholiques de l'Université") montrés à l'écran.

Émission

Archives du XXème siècle

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Michel Latouche
Pierre Beuchot

producteur

Jean Jose Marchand

participant

Marcel Peguy

présentateur

Pierre Andreu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies