Claude Levi-Strauss : 1ère partie - Vidéo Ina.fr

Claude Levi-Strauss : 1ère partie

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Claude Levi-Strauss : 1ère partie

Archives du XXème siècle

video 09 juin 1974 18638 vues 59min 24s

Première des quatre émissions consacrées à l'anthropologue et sociologue Claude LEVI-STRAUSS, tournées en Juillet 1972 à Montigny sur Aube. Après avoir traversé une partie du parc il vient s'installer dans un fauteuil face à une maison et répond aux questions que lui pose Jean José MARCHAND.De famille alsacienne composée de rabbins, de marchands et de beaucoup d'artistes, son enfance fut guidée par la curiosité la musique et la peinture, sans inquiétude religieuse aucune, dans un mileu ou régnait la tolérance. Il ressent une forte attirance pour la géologie, lors de vacances dans les Cévennes, "afin de rendre intelligible un paysage complexe". Etudes de droit et de philosophie (agrégation) par goût des idées, il découvre à cette époque le surréalisme, le cubisme, PICASSO, STRAVINSKI, FREUD et le socialisme...Jeune professeur il découvre vite qu'il devra répéter ses cours année après année! C'est Paul NIZAN qui l'alerte sur l'ethnographie comme porte de sortie pour un agrégé de philo. Il part enseigner au Brésil et c'est durant ses vacances et avec ses économies de l'année qu'il part chez les indiens Bororo "ce fut un choc d'une violence extraordinaire". Soutenu par les maîtres de l'ethnologie convaincus de la qualité des objets rassemblés dans une exposition, il obtient des crédits et repart chez les Nambiquara, société humaine minimale à l'organisation sociale très compliquée.La guerre éclate, il est a ce moment là au service télégraphique censé contrôler les télégrammes en langues étrangères, puis démobilisé. Nommé professeur dans le sud de la France, il est révoqué à cause des lois raciales et quitte la zone libre pour les Etats Unis, grâce à une invitation obtenue par Robert LOWIE. Il enseigne à la New School for Social Research.Il dit avoir vécu cette période dans une sorte d'ivresse, coupé de ses attaches "on vivait dans l'instant". Il se partage entre le milieu universitaire, le milieu surréaliste, l'intimité des grands peintres, les maitres de l'ethnologie américaine. Sa rencontre avec Roman JAKOBSON sera décisive sur le plan intellectuel. Il travaille également comme speaker des émissions américaines à destination de la France.Rappelé en France en 1944, il retourne aux Etats Unis en 1946 pour y occuper les fonctions de conseiller culturel auprès de l'Ambassade de France.A la question: "Qu'est ce que pour vous la patrie ?", il répond:" mon appartenance à un pays est une donnée de fait, incontestable, qu'il ne me viendrait pas à l'esprit de discuter, c'est la fidélité à la langue..."Photographies et toiles représentants Claude LEVI STRAUSS enfant, adolescent et adulte, et de sa famille.Photos de grands ethnologues américains.Photos d'indiens d'Amérique du Sud

Émission

Archives du XXème siècle

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Serge Hanin
Pierre Beuchot

producteur

Jean Jose Marchand

journaliste

Jean Jose Marchand

participant

Claude Levi Strauss

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies