L'Abbaye (1906 1908) - Vidéo Ina.fr

L'Abbaye (1906 1908)

06 juin 1971 41min 47s 1466 vues

Publicité

|
ou
|
1,99 €
06 juin 1971 1466 vues 41min 47s

Dans ce deuxième volet de la série dédiée à l'Unanimisme, l'auteur se consacre au groupe d'artistes qui ont fondé l'Abbaye de Créteil en 1906. Reprenant le principe des entretiens croisés, déjà utilisé lors de l'émission précédente, il questionne tous les protagonistes sur l'idéal et le but de l'Abbaye.Victor DUHAMEL, frère de Georges, explique ce qu'était le projet : à la fin de 1906, sous l'impulsion du poète Charles VILDRAC, de jeunes artistes, écrivains, peintres, musiciens, décident de créer une communauté, où ils auraient travaillé de leurs mains pour subsister, ce qui leur permettait ainsi de continuer à pratiquer leur art. Désireux de choisir un travail le plus proche possible de leurs aspirations artistiques, ils ont décidé de se lancer dans l'imprimerie et l'édition. Le groupe fondateur comprenait Charles VILDRAC et sa femme, René ARCOS, Georges DUHAMEL, Alexandre MERCEREAU, Henri-Martin BARZUN (écrivains et poètes), Albert GLEIZES, Berthold MAHN (peintres et graveurs), Albert DOYEN (musicien). Venaient se greffer ensuite des "sympathisants" comme Jules ROMAINS, Henri DOUCET...Charles VILDRAC relate la genèse du mouvement. L'idée de l'Abbaye est née avec un de ses poèmes paru dans dans son premier recueil en 1905, dans lequel il rêvait d'une "Thélème" laïque pour écrivains sur le modèle de Rabelais. Berthold MAHN évoque ceux qui étaient présents à la réunion initiale en décembre 1905. L'Abbaye vit le jour fin 1906. Charles VILDRAC et Berthold MAHN précisent que rien n'aurait pu se faire sans BARZUN, qui découvrit le projet grâce à un manifeste publié par les gens de l'Abbaye. Intéressé par cette idée, c'est lui qui l'a rendue possible en la finançant. Après avoir acheté le matériel d'imprimerie, le collectif a trouvé une grande maison à Créteil sur les bords de Marne où il s'est installé. La femme d'Albert GLEIZES, l'artiste Juliette ROCHE, raconte que le but du groupe était d'échapper à "la commercialisation de l'esprit, esclavage de l'artiste et de l'écrivain". Charles VILDRAC rajoute avec un certain humour que la vie de l'Abbaye a été de si courte durée que seuls les peintres ont profité de ce programme. ARCOS et lui s'occupaient de l'administration, de la comptabilité et de la "propagande". Rachel DOYEN et VILDRAC se remémorent le quotidien dans la maison et la répartition des tâches ménagères. Bien que faisant partie du groupe d'origine, Berthold MAHN précise que DOYEN et lui n'y passaient que le week-end, car ils ne croyaient pas à ce mode de vie qu'ils jugeaient utopiste. A la question de l'auteur sur leurs premiers travaux d'imprimerie, Charles VILDRAC répond qu'ils ont d'abord édité des oeuvres de Henri-Martin BARZUN et des poèmes de Nicolas DENIKER. Ils se sont également occupés du livre de Robert de MONTESQUIOU "Passiflora" mais ce dernier ne les paiera jamais. Il s'est contenté d'écrire un article très élogieux sur le groupe dans "le Figaro". Jules ROMAINS apporte son témoignage : quand il s'est agi de faire publier son recueil de poèmes "La vie unanime", cela lui a semblé tout naturel de s'adresser à eux.Charles VILDRAC évoque les derniers temps de l'Abbaye et les différentes personnalités qui y sont passées, telle l'actrice Blanche ALBANE, devenue madame Georges DUHAMEL. N'arrivant plus à survivre financièrement, la dislocation du groupe s'est faite progressivement.En conclusion, Victor DUHAMEL rappelle que la doctrine de l'Abbaye différait quelque peu de l'Unanimisme de Jules ROMAINS. Ils avaient foi en eux , ils souhaitaient faire oeuvre commune mais tous étaient des individualistes, or cette pensée individualiste n'était pas tout à fait conforme à celle de l'Unanimisme qui voulait plutôt grouper les gens.Nombreuses photographies noir et blanc (portraits de Charles Vildrac, René Arcos, Georges Duhamel, Albert Gleizes, Berthold Mahn, Albert Doyen, Alexandre Mercereau, Henri-Martin Barzun, Jules Romains, Luc Durtain, Jacques d'Otémar, Blanche Albane ; photographies de la maison de l'Abbaye et du jardin, atelier de typographie avec Lucien Linard et un atelier d'imprimerie avec une presse ; fête dans le jardin en 1907 et carton d'invitation ; Programme d'une des manifestations organisée par le "cercle artistique et littéraire" ; plaque commémorative de l'histoire de l'Abbaye sur la maison de Créteil ) oeuvres (peintures et dessins d'Henri Doucet, Berthold Mahn, Albert Gleizes) et bancs titres (couvertures et pages de garde de différents ouvrages des protagonistes) montrés à l'écran.

Émission

Archives du XXème siècle

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Pierre Mignot

auteur de la musique pré-existante

Albert Doyen

producteur

Jean Jose Marchand

auteur du texte parlé

André Cuisenier

interprète

Pierre Pontier

participant

Jules Romains
Charles Vildrac
Juliette Roche
Rachel Doyen
Victor Duhamel
Berthold Mahn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies