Partager
Ajouter Acheter
28 mars 1971 10421 vues 53min 05s

Cette première émission sur le mouvement dada est consacrée aux origines du mouvement, avant sa naissance à proprement parlé, au travers du récit de la vie d'artistes tels que Francis PICABIA, Marcel DUCHAMP, MAN RAY, Alfred STIEGLITZ où Marcel CRAVA... + de détails

Cette première émission sur le mouvement dada est consacrée aux origines du mouvement, avant sa naissance à proprement parlé, au travers du récit de la vie d'artistes tels que Francis PICABIA, Marcel DUCHAMP, MAN RAY, Alfred STIEGLITZ où Marcel CRAVAN tous installés à NEW YORK.L'émission est construite sur une alternance d'interviews de différentes personnalités, artistes de l'époque ou les ayant côtoyés, ponctuées de nombreux bancs titres d'oeuvres et de documents d'époque. L'émission s'ouvre par une interview de Georges RIBEMONT-DESSAIGNES qui raconte sa rencontre avec Francis PICABIA et Marcel DUCHAMP.Dans un premier temps Gabrielle BUFFET-PICABIA, MAN RAY et Juliette ROCHE racontent la grande exposition de "l'Armory Show" organisé à New York en 1913 par Walter ARENSBERG et qui provoqua un énorme scandale, notamment à cause du "nu descendant l'escalier" de Marcel DUCHAMP.Puis ils évoquent le photographe Alfred STIEGLITZ qui joua un rôle important : c'est chez lui que MAN RAY découvre certaines oeuvres de grands artistes contemporains que STIEGLITZ exposait (Brancusi, Picasso, aquarelles de Rodin). Gabrielle BUFFET-PICABIA après avoir raconté comment PICABIA a rencontré la danseuse Stacia NAPIERKOWSKA parle de l'exposition que le peintre fit chez STIEGLITZ puis des toiles que la danseuse lui inspira. C'est lui qui créa la revue "291" en mars 1915 dans laquelle PICABIA publia ses dessins.Vient ensuite la période de la guerre : Juliette ROCHE, puis plus loin Gabrielle BUFFET PICABIA et MAN RAY décrivent l'atmosphère de folie (notamment par l'abus d'alcool) et l'esprit "fin du monde" (Juliette ROCHE) propice aux inventions dada(Gabrielle BUFFET PICABIA) qui régnait à ce moment là à New York. MAN RAY dit que le mouvement dada n'était pas connu à NEW YORK.Juliette ROCHE décrit Francis PICABIA comme un homme trouble, qui aimait s'entourer de personnes étranges. C'est ainsi que se trouve dans son entourage Arthur CRAVAN, poète et boxeur, dont Gabrielle BUFFET-PICABIA et Juliette ROCHE nous racontent le duel ridicule avec Jack JOHNSON, boxeur professionnel.C'est aussi à cette époque que MAN RAY rencontre Marcel DUCHAMP alors qu'il vivait dans la campagne environnante de New York. Il se souvient d'une machine que DUCHAMP avait crée et installé dans son atelier et avec laquelle il eut un accident. Béatrice WOOD décrit Marcel DUCHAMP comme un homme d'une grande beauté, doux et d'une grande intelligence. MAN RAY dit qu'ils n'avaient pas entendu parler du mouvement dada de Zurich.Maximilien GAUTHIER, Juliette ROCHE et Gabrielle BUFFET PICABIA racontent la création de la revue "391"en 1915 à Barcelone par PICABIA, en souvenir et avec l'accord d'Alfred STIEGLITZ, qui avait crée "291". Puis PICABIA rejoint New York le jour de la déclaration de guerre.Béatrice WOOD raconte comment se passa le refus de la fontaine de Marcel DUCHAMP signée R. MUTT (1917) au salon des Indépendants.Diffusion d'un extrait d'un film réalisé par Philippe COLLIN en 1967 lors de l'exposition de Marcel DUCHAMP à la galerie Claude GIVAUDAN, Marcel DUCHAMP explique ce qu'est un ready made. On y voit plusieurs de ses oeuvres exposées dans la galerie.Après le salon des Indépendants, une conférence sur l'art moderne organisé par Marcel CRAVAN (dont Gabrielle BUFFET PICABIA nous raconte comment elle fut torpillée par PICABIA et ses amis) et la fermeture de la galerie "291" d'Alfred STIEGLITZ, les activités du groupe de New York se réduisent à la publication de petites revues éphémères (the Blindman, Rongwrong, TNT). En 1921 Marcel DUCHAMP et MAN RAY lancent une dernière publication, "New York dada". Gabrielle BUFFET PICABIA raconte le retour en France et l'installation en Suisse où PICABIA se consacre à l'écriture.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française