Partager
Ajouter Acheter
28 mai 1964 533 vues 27min 49s

Deux universités aux noms prestigieux : Oxford et Cambridge. Hubert Knapp part à la découverte de cette société bien particulière, directement sortie du 17ème siècle. Cambridge : plans des bâtiments, off les particularités de ces universités, le conc... + de détails

Deux universités aux noms prestigieux : Oxford et Cambridge. Hubert Knapp part à la découverte de cette société bien particulière, directement sortie du 17ème siècle. Cambridge : plans des bâtiments, off les particularités de ces universités, le concours d'entrée, le déroulement des études. Les étudiants déambulent dans le parc de l'université, travaillent confortablement installés au soleil. Un étudiant se rend chez son "superviseur", un professeur donne un cour particulier à un élève. Interview du professeur et de son élève. L'après midi, la tradition veut que l'on ne fasse rien. Les étudiants vaquent à des activités diverses : musique (joueur de cornemuse), tir à l'arc,jeu de criket, aviron. Un étudiant déclame Shakespeare dans le parc. Interview de deux jeunes rameurs. Joueurs de cricket, entrainement de jeunes gens et jeunes filles, un vieux professeur explique l'importance du jeu de cricket en Angleterre. Explications off des règles du jeu de cricket sur images de match sur la pelouse d'Oxford. Interview d'un jeune homme sur la finesse du jeu de cricket, sorte de religion, expression du flegme britannique. Interview d'un professeur de philosophie à propos des rapports du passé et du présent dans ces célèbres universités. Poursuite de la discussion sur des images d'étudiants dans le parc.Interview de deux étudiantes à propos de leurs goûts masculins et la mauvaise habitude des garçons à aller dans les pubs tous les soirs. Chorale de l'université, composée d'étudiants boursiers. Ils chantent tous les jours dans la chapelle du collège.Réfectoire, les étudiants s'installent aux tables, un ballet de serveurs autour d'eux.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française