Partager
Ajouter Acheter
04 oct. 1969 13276 vues 01h 20min 40s

Feuilleton en 6 épisodes fidèlement adapté par Stellio LORENZI du roman d'Eugène LE ROY, qui raconte la vie d'un paysan, Jacquou, entre 1819 et 1830, et montre à travers lui la misérable existence de la paysannerie en Périgord sous la Restauration, ... + de détails

Feuilleton en 6 épisodes fidèlement adapté par Stellio LORENZI du roman d'Eugène LE ROY, qui raconte la vie d'un paysan, Jacquou, entre 1819 et 1830, et montre à travers lui la misérable existence de la paysannerie en Périgord sous la Restauration, encore sous le joug des seigneurs.Jacquou a sept ans et ses parents sont métayers du Comte de Nansac. Celui-ci, ainsi que Laborie, son régisseur, n'aiment pas son père, Martin Féral dit "Martissou", parce qu'il n'est pas aussi docile et craintif que les autres paysans (lignée de paysans rebelles). Ils n'auront de cesse que de mâter cette forte tête qui défie leur autorité et pourrait bien entraîner les autres paysans à se rebeller. Lorsque l'action commence, c'est la veille de Noël 1819... Laborie, le régisseur du comte de Nansac, fait la tournée des métairies pour contrôler les revenus et ordonner aux métayers de porter leur dû au château. Laborie use de son pouvoir pour réclamer plus que ce qu'ils doivent. Martissou s'y oppose, refusant de payer ce qu'il ne doit pas. Laborie décide de se venger, à moins que Marie, la femme de Martissou, accepte de céder à ses avances. En ce soir de veille de Noël, Jacquou est très heureux d'aller à la messe de minuit avec sa mère au château. C'est la première fois. Il y voit toute la famille du Comte de Nansac (en habits et perruques alors que les paysans sont en haillons), et surtout la crèche. En passant par les cuisines du château, Jacquou y voit la profusion de mets destinés au festin de Noël des châtelains, alors que sa famille n'a presque rien à manger. Après la messe, sa mère et lui rentrent chez eux à travers bois en pleine nuit. Ils y rencontrent les loups, que sa mère chasse en faisant du bruit avec ses sabots. Le père n'est pas avec eux car il est parti chasser, ou plutôt braconner, car la chasse est toujours le privilège de la noblesse.Ayant l'habitude de se servir de sa qualité de régisseur pour abuser des filles et des femmes du pays, Laborie convoque la mère de Jacquou et veut abuser d'elle. Celle-ci résiste et s'enfuit. Laborie somme alors Martissou de se séparer de son chien de chasse, comme le stipule la loi. Comme il obéit, Laborie conçoit un piège: il fait revenir le chien chez Martissou, et vient constater lui-même que le chien est toujours là. Laborie tue le chien. Le coup de fusil blesse lègèrement Marie au bras. Sous le coup de la colère, Martin Ferral tue Laborie et s'enfuit dans la forêt. Le Comte organise une battue pour le retrouver. Un des paysans réquisitionné se trouve face à Martissou. Va-t-il le dénoncer?Ce feuilleton a été filmé sur les lieux même où se passe l'action et les intérieurs des masures décrits par Eugène LE ROY ont été scrupuleusement reconstitués en studio.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française