Partager
Ajouter Acheter
26 sept. 1974 392 vues 20min 51s

L'Ardèche a perdu 8500 exploitations agricoles en 15 ans et laissé en friche la moitié de ses terres labourables. Les jeunes partent à la ville pour pouvoir travailler et la campagne se désertifie.Dans le hameau de Marvine Mr BARBOT vit avec sa fami... + de détails

L'Ardèche a perdu 8500 exploitations agricoles en 15 ans et laissé en friche la moitié de ses terres labourables. Les jeunes partent à la ville pour pouvoir travailler et la campagne se désertifie.Dans le hameau de Marvine Mr BARBOT vit avec sa famille sur une exploitation de taille moyenne.En extérieur, Mireille, 19 ans, née sur place, parle du manque de travail pour les jeunes et de l'obligation de partir pour assurer son avenir. Elle pense devenir institutrice. Elle aurait voulu être interprète mais sa famille ne peut payer ses études. Mireille et Philippe ainsi que leur mère, évoquent le problème du mariage à la campagne et l'absence de loisirs. Dans la ferme familiale, interview de Mr BARBOT qui incite ses enfants à partir pour avoir un bon métier. Il explique que les produits de la terre n'ont pas connu la même augmentation que les autres, qu'il faut travailler environ 10 h par jour, 7 jours sur 7 pour un salaire équivalent au SMIC. Il souligne aussi les problèmes qui se posent à un jeune homme pour bâtir une famille sur la propriété familialeMme BARBOT, elle, estime que le travail de la terre s'est facilité depuis 30 ans mais que la diversité des cultures les emploie toute l'année, sans repos. Mr BRESSON, ancien professeur de Philippe et de Mireille explique que 45 élèves d'une classe sur 50 quittent le pays pour aller travailler à Lyon ou à Paris, comme fonctionnaires ou ouvriers d'usine leur but étant d'avoir un salaire régulier. Les exploitations agricoles, elles, n'ont pas changé et ne rapportent plus assez.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française

mots clés