Jean Yanne, reviens ! On est devenus ( trop ) cons ! - Vidéo Ina.fr

Jean Yanne, reviens ! On est devenus ( trop ) cons !

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
3,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Jean Yanne, reviens ! On est devenus ( trop ) cons !

video 17 mai 2016 1030 vues 54min 54s

Jean YANNE, venu du cabaret est engagé d'abord à la radio puis à l'ORTF, où il fait connaissance de son futur duettiste, Jacques MARTIN non sans avoir déjà travaillé avec Lawrence RIESNER, Paul MERCEY puis Daniel PRÉVOST. Leurs thèmes anticonformistes prennent quelquefois les "institutions" à rebrousse poil, ainsi des héritiers du maréchal MURAT à propos de Napoléon, leurs caricatures vont de mai 68 aux Académiciens en titre en passant par la police et le gouvernement ou la religion. Les téléspectateurs quant à eux sont partagés. Passé au cinéma, YANNE joue dans "Week end" de JL GODARD, "Erotissimo" de G PIRES, Claude CHABROL le prend pour le rôle principal de "Que la bête meure" puis "Le boucher", Maurice PIALAT lui donne le rôle principal de "Nous ne vieillirons pas ensemble", metteur en scène et acteur ont des mots sur le tournage mais ce rôle est un des plus réussis de YANNE et toujours fidèle à lui même, il ne vient pas chercher son prix d'interprétation masculine à Cannes en 1972 pour le film, festival qu'il pastiche dans l'émission "La lorgnette" en 1977. Il rencontre Jean Pierre RASSAM, producteur, crée une maison de production avec lui et fait 6 films, dont "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", "Moi y'en a vouloir des sous" ou "Les Chinois à Paris". Avec ce dernier film, il provoque l'ire de la république chinoise et des contestataires marxistes français. Il se tourne aussi vers la contestation anti télé et anti pub avec "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette". Jean YANNE est en deuil successivement de Gérard SIRE et Jean Pierre RASSAM, leur société commune est endettée et YANNE reprend des rôles au cinéma pour éponger ses dettes. Il remporte le succès avec "2 heures moins le quart avant Jésus Christ" et "Liberté, égalité, choucroute".

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Fabrice Gardel

auteur de l'oeuvre pré-existante

Fabrice Gardel
Edward Beucler
Christine Bernadet

interprète

Jean Yanne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies