Louis Malle, le rebelle - Vidéo Ina.fr

Louis Malle, le rebelle

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Louis Malle, le rebelle

video 18 févr. 2016 730 vues 55min 03s

Ce documentaire, où se mêlent archives d'interviews et extraits de ses films, est une plongée dans l'âme de ce Malle voyageur, iconoclaste et empli d'une mélancolie et d'une curiosité incurables. C'est à partir des carnets de Louis Malle, lus en voix off par Pierre-Henri Gibert, que se révèle, par-delà cet autodénigrement tenace, la combativité d'un enfant honteux devenu cinéaste pour se réconcilier avec le monde. Cet homme complexe, marqué par la culpabilité d'avoir été élevé dans une famille de la grande bourgeoisie du Nord (propriétaires de Béghin), a vécu avec ses failles et les a transcendées en les portant sur le grand écran. Réalisateur du "Monde du Silence"," Les Amants", "Viva Maria !", "Au revoir les enfants", "Zazie dans le métro", "Le Souffle au coeur", "Ascenseur pour l'échafaud", "Lacombe Lucien", il déclenchera souvent la polémique par refus du conformisme, par honnêteté, par idéalisme. Les scandales suscités par ses films lui vaudront une réputation sulfureuse qui le suivra toute sa vie. Gêné par sa réussite qu'il juge commerciale, puis par la mort de Roger Nimier- ce proche compagnon des débuts-, mais aussi par son incapacité à vivre le moment présent ou à aimer ce qui l'entoure, il plongera dans une profonde dépression. Tourner "Feu Follet" sera comme un exorcisme face à cette tentation du suicide " qui le travaillait ". " Je crois que je n'aime personne longtemps, excepté ceux qui sont morts " écrivait-il. "Calcutta" marquera une rupture complète avec ses œuvres précédentes et le libérera de cette " mauvaise conscience " qui aura empoissonné une partie de sa vie. Son insatiable curiosité, son goût des autres et son sens aigu de l'autocritique trouveront en Inde, où il a passé six mois, un terreau fertile pour la remise en question de ses propres certitudes et le " purgera " de cette culpabilité nocive. S'expatriant aux Etats-Unis, loin de la starisation, pour tourner, entre autres, le sulfureux "La Petite", il retrouvera la France avec "Au revoir les enfants", qui lui offrira la consécration et, enfin, une forme d'apaisement.

Production

producteur ou co-producteur

Ciné+, TV5MONDE, Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Pierre Henri Gibert

participant

Louis Malle

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!