Bernard Giraudeau le baroudeur romantique - Vidéo Ina.fr

Bernard Giraudeau le baroudeur romantique

16 déc. 2012 52min 10s 1479 vues

Publicité

|
ou
|
2,99 €

Bernard Giraudeau le baroudeur romantique

16 déc. 2012 1479 vues 52min 10s

Ce documentaire, réalisé en 2012, dessine le riche portrait et le destin du comédien Bernard GIRAUDEAU, disparu en 2010. Bernard GIRAUDEAU, comédien, réalisateur, écrivain, navigateur et bourlingueur, éternel insatisfait, refusait de se laisser enfermer dans des rôles. Il a tout au long de sa carrière - une cinquantaine de films, un vingtaine de pièces de théâtre - fuit le succès et le confort, pour continuer à être en mouvement et échapper à la monotonie. Construit sur une alternance d'archives privées et télévisuelles, extraits de ses pièces de théâtre et des tournages de films et interviews de l'acteur ou témoignages de ses proches (famille, amis, comédiens, réalisateurs), ce documentaire nous guide à travers la voix de Bernard Giraudeau, nous invite à découvrir le chemin de sa vie. Après sept ans passés dans la Marine Nationale lorsqu'il était jeune, à bord du " Jeanne d'Arc ", il fut formé à la danse par Colette MILNER, et comme en témoigne Bernard GIRAUDEAU : " Ce fut une rencontre importante dans ma vie et grâce à elle je fais ce métier...le goût du travail, du dépassement de soi... ". Avec ses yeux bleu azur et son physique de jeune premier, il fut l'un des acteurs emblématiques de sa génération. Mais la star des « Spécialistes » a toujours fait passer sa vie avant sa carrière. Aventurier insatisfait, marin sans port d'attache, il a parcouru le monde de raids en tournages, jusqu'à ce que le cancer lui impose un autre rapport au temps et à lui-même. Nous le suivons sur les traces de son passé, dans les lieux marquants de sa vie, accompagnés par le témoignage de ses proches, à la découverte de la complexité de l'homme : sa peur d'étouffer, sa rage, ses souffrances, son courage, sa générosité.Interview de Bernard GIRAUDEAU (archive sonore). " Il ne faut pas remettre son existence à demain.".Interview de Bernard GIRAUDEAU, sur le port de La Rochelle, son enfance, les jeux d'enfants sur le port, les navires internationaux, tout cela a influencé son goût du voyage.Interview d'Elizabeth GIRAUDEAU, sa soeur, témoignant du goût de l'évasion de son frère, influencé par sa participation aux groupes des " éclaireurs " de La Rochelle. Elle évoque leurs jeux et que " Bernard était toujours le chef.". (Suite ITW) "Son goût des autres, lui a permis de faire des documentaires, d'aller à la rencontre des gens, de voir comment ils vivaient, d'aller manger avec les habitants .".Interview de Bernard GIRAUDEAU, sur le divan de l'émission d'Henri CHAPIER, parlant de son amour de la nature, de son choix de s'engager dans la Marine Nationale en qualité de " Matelot breveté chaudières turbines diésel ". Il témoigne de sa vie à bord du navire, du rêve et de l'imaginaire qui émergent, pour survivre à l'enfermement sur le bateau. ( Suite...) IL explique son besoin e quitter la ville et de marcher dans les paysages.Interview de Patrick DROUARD, son ami de la " Jeanne d'Arc ", qui appréciait chez Bernard GIRAUDEAU " une décontraction et une façon de se comporter ". Puis il raconte son talent pour un sketch improvisé lors du jour de Noël sur le bateau.Interview de Philippe GIRAUDEAU, son frère, expliquant que la démission de Bernard GIRAUDEAU de la Marine Nationale, a été un scandale dans la famille. Il rentre à La Rochelle pour faire du glaçage de poissons et travailler à l'usine.Interview de Bernard GIRAUDEAU, racontant l'histoire de son père, militaire de carrière, qui a fait la guerre d¿Indochine et d'Algérie, avait dit " J'ai raté ma vie «. Bernard GIRAUDEAU trouve ce constat terrible et s'est senti blessé, heurté...La création d'une troupe de théâtre à La Rochelle l'amène à se présenter et il est engagé, à la condition qu'il s'entraine.Interview de Colette MILNER, professeur de danse." Au début c'était pour le servir au théâtre et petit à petit il est entré dans le jeu de la danse et sa détermination fait qu'il est devenu danseur. Il était très travailleur et très docile et s'emportait lorsqu¿il ne réussissait pas. Interview de Bernard GIRAUDEAU, raconte ses débuts à La Rochelle, lors de la lecture du " Baladin du monde occidental " de John MILLINGTON SYNGE, le metteur en scène l'a fait lire et a décidé qu'il interpréterait le rôle. Puis il est engagé dans la pièce de théâtre " Pauvre France " de Jean CAU.Interview de Daniel RUSSO, comédien. Il raconte combien Bernard GIRAUDEAU était apprécié, ses prix au conservatoire, sa rencontre avec Annie DUPEREY.Interview de Patrice LECONTE, qui n'était pas convaincu pour engager Bernard GIRAUDEAU dans son film. IL témoigne de la prise de risques que Bernard GIRAUDEAU aimait prendre, en interprétant sans doublon, des rôles où il était suspendu à 200 m au dessus du vide.Interview de Gilles BEAT, réalisateur de " Rue Barbare ", qui lui propose de jouer dans le film " Rue barbare " le rôle d'un ouvrier travaillant sur les voies ferrées et ancien délinquant. Puis il lui propose de tourner dans le film " Les longs manteaux ", film tourné dans la cordillère des Andes.Interview de Bernard GIRAUDEAU, qui raconte comment il a eu envie de devenir metteur en scène.Interview de Danielle GAIN, son agent, parlant du caractère fort de Bernard. de tout son potentiel artistique et un fort dynamisme.Interview de Jean-François LEPETIT, producteur, qui témoigne des tournages des films en Afrique.Interview de François GIRAUDEAU, son frère, coéquipier de ses rails, qui confirme de son caractère fort et persévérant.Interview de Bernard GIRAUDEAU, à propos du raid gaulois. Il explique qu'il y participe car ils sont 5, il y a une dynamique de groupe, " il faut se surveiller soi par rapport à l'autre.".Interview de Osvaldo TORRES, son ami chilien musicien, qui admirait la manière de tourner de Bernard, qui était trés proche des gens, filmait les visages.Interview de Didier LONG, metteur en scène, annonce comment Bernard GIRAUDEAU a découvert sa maladie et son courage à affronter cette situation.Interview de Bernard GIRAUDEAU, introspectif "sur ses excès et sur la nécessité de se poser ", il n' a plus envie de faire du théâtre. Comment il réagit à la découverte de son cancer et comment cela le transforme, l'amène à réfléchir aux moyens thérapeutiques, comprendre, " son envie de se prendre en charge.". " Apprivoiser la maladie, pour mieux cohabiter avec elle " et c'est pour cela aussi qu'il se consacre à l'écriture, déçu par le milieu du cinéma, trés superficiel, témoigne son frère François. Interview de Bernard GIRAUDEAU et sa relation à l'écriture, " le temps qu'il a pour écouter les autres et son amour des gens..."

Production

producteur ou co-producteur

Flach Film, Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Bertrand Tessier

auteur de l'oeuvre originale

Bertrand Tessier

participant

Bernard Giraudeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies