Partager
Ajouter Acheter
05 févr. 2012 6463 vues 51min 50s

Etre Noir en France c'est être l'héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l'égalité et la fraternité. C'est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Pour la première fois, une gran... + de détails

Etre Noir en France c'est être l'héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l'égalité et la fraternité. C'est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Pour la première fois, une grande série documentaire nous plonge au coeur d'une histoire encore mal connue, avec ses pages sombres et ses moments de lumière.Épisode 1 : Le temps des pionniers (1889-1939)C'est une histoire ancienne qui commence au moment du Code noir avec le XVIIe siècle, mais c'est une présence qui devient seulement visible au moment de l'Exposition universelle de 1889, au moment où la IIIe République commémore le Centenaire de la Révolution française et fixe dans son code le statut des Citoyens, des Étrangers et des Indigènes. C'est un récit qui va traverser deux conflits mondiaux, le temps des luttes anti-coloniales, des exhibitions humaines, et celui des premières présences migrantes venues des Antilles, d'Afrique, mais aussi de l'océan Indien, de Nouvelle-Calédonie et de l'influence d'Afro-Américains depuis l'entre-deux-guerres. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, les premiers « Noirs » sont les pionniers d'une histoire qui va se poursuivre dans le XXe siècle.Lors de la Grande Guerre (1914-1918), des milliers de soldats noirs venus des Antilles, d'AOF, d'AEF, du Pacifique, mais aussi d'Amérique, de la Réunion ou de Madagascar sont morts pour défendre la France. Entre 1920 et 1940, plusieurs milliers de Noirs, Antillais, Africains, Afro-Américains vivent déjà en France, notamment à Paris, Marseille et Bordeaux. L'engagement politique est fort, il conduira à la Négritude. La vie artistique est féconde et bouleverse les codes musicaux et gestuels du temps. La France devient, y compris pour les Afro-Américains, une seconde patrie pour les Noirs du monde. En 50 ans, la France des « indigènes » va se transformer de manière radicale et, au moment du second conflit mondial, la question de la citoyenneté noire est en marche et c'est en métropole que ce combat a été mené par les élites noires. Les images d'archives, en montrent les traces, les interviews éclairent ce temps des pionniers.Interviews de : Léopold Sédar SENGHOR, président de la république du Sénégal, Pap NDIAYE, historien, Elikia M'BOKOLO, historien, Pascal LEGITIMUS, comédien, Christiane TAUBIRA, député de la Guyane, Rokhaya DIALLO, militante associative, Lilian THURAM, ancien international de football, Tyler STOVALL, historien américain, Auguste SENGHOR, maire de Saint Briac, Eric DEROO, historien, SOPRANO, chanteur, Olivier SAGNA, historien, Sylvie CHALAYE, historienne, Manu DIBANGO, musicien, Claude Valentin MARIE, sociologue, Jean Claude TCHICAYA, porte parole de "Devoirs de mémoires", Aimé CESAIRE, député de la Martinique, écrivain, Françoise VERGES, politologue, Présidente du Comité pour la mémoire de l'esclavage, Alain MABANCKOU, écrivain.

  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Compagnie des Phares et Balises, Institut national de l'audiovisuel

mots clés