Jacques Antoine : 2ème partie - Vidéo Ina.fr

Jacques Antoine : 2ème partie

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Jacques Antoine : 2ème partie

Télé notre histoire

video 01 oct. 2000 236 vues 50min 13s

Deuxième partie de l'entretien avec Jacques ANTOINE qui évoque son parcours professionnel à la télévision et à la radio. J'étais devenu le spécialiste des jeux dit-il alors que c'est ce qui m'intéressait le moins. Il explique malgré tout les avantages de ces programmes qui une fois lancés marchent tout seul. Il énumère les différentes sortes de jeux qui ont été montées à la télévision et leurs rôles sociaux. Parmi ces jeux, Jacques ANTOINE cite "Pourquoi ?", jeu dont il donne le concept. Personne n'a jamais pu dépasser la 13 e question rappelle-t-il. C'était une émission passionnante. En 1975, Jacques ANTOINE produisit "Les Jeux de vingt heures", jeu à panel dont il explique le concept : faire jouer des célébrités. Ce qu'il refera avec "L'Académie des 9"Jacques ANTOINE estime qu'à l'époque la télévision française était aussi inventive que celle américaine. On leur a vendu "Cent francs par seconde" et "La Tête et les jambes" dit-il. Il considère d'ailleurs que lorsqu'il a acheté les droits du "Juste prix" pour la France, il n'a fait que racheter l'idée qu'il avait eu 30 ans plus tôt en créant : "Si j'étais riche".Jacques ANTOINE explique que pendant des années il n'y a pas eu de droits sur les jeux et que tout le monde pillait tout le monde.Puis il parle de "Tournez manège" qui rassemblait en un jeu presque tous les jeux que l'on pouvait imaginer avec des couples.Jacques ANTOINE a aussi produit des jeux d'aventure. "La Course autour du monde" par exemple, dont il explique la difficile conception et l'originalité. J'ai toujours voulu faire des jeux qui rivalisaient avec la fiction dit-il, c'est à dire avec du suspense, des personnages, de l'imprévu, des décors et de l'exotisme. "La Tête et les jambes" a été le premier de ces jeux-là. Jacques ANTOINE décrit comment c'est un voyage en Polynésie avec sa femme qui lui a donné l'idée de "La Course autour du monde". Autre anecdote : au Sri-Lanka avec sa femme, Jacques ANTOINE a inventé "La Chasse au trésor" ; idée refusée par TF1 et Antenne 2 mais qu'il a réussi à vendre à la Communauté des télévisions francophones. Pour finir, Jacques ANTOINE raconte dans quelles circonstances il a inventé "Fort Boyard" à partir du concept du jeu de rôle. Je l'ai conçu pour que ce jeu soit produit par plusieurs pays dit-il. C'était de la folie. On ne peut travailler à Fort Boyard que pendant quatre mois mais durant ces quatre mois on enregistre cent trente émissions. Il explique pourquoi ce programme n'a pas marché au Etats-Unis.En guise de conclusion, Jacques ANTOINE explique que les auteurs de jeu sont des auteurs comme les autres, mais qu'il a fallu qu'ils créent eux-mêmes leur société. Inversement, il considère que l'idée même d'un jeu doit être partagée et non défendue. Contrairement au format qui appartient à son créateur. Pour étayer son point de vue, il donne des exemples.

Émission

Télé notre histoire

Production

producteur délégué

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Judith Du Pasquier

producteur

Pierre Tchernia
Jérôme Bourdon

journaliste

Jérôme Bourdon

participant

Jacques Antoine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!