Roger Gicquel - Vidéo Ina.fr

Roger Gicquel

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Roger Gicquel

Télé notre histoire

video 03 sept. 2000 660 vues 56min 56s

Roger GICQUEL revient sur sa carrière de journaliste et son parcours professionnel.Né dans l'Oise, Roger GICQUEL évoque la figure de son père qui était domestique et sa mère serveuse. Il voulait être comédien. Il a d'abord été steward avant de devenir journaliste. Il explique comment il a débuté pigiste au "Parisien libéré" puis, par quel hasard, après 1968, il a été engagé à Radio France par Jacqueline BAUDRIER. D'abord pour faire les flashs de la nuit, puis la revue de presse. Sous la direction d'Arthur COMTE, patron de l'ORTF, il devient directeur de l'information de France Inter. Cela va être une expérience extraordinaire dit-il.Puis c'est l'éclatement de l'ORTF.Suite à ce chambardement, Roger GICQUEL passe de la radio à la télévision et devient présentateur du journal de 20h de TF1. Il imagine les raisons qui ont poussé les dirigeants à lui confier ce poste clef sous la direction d'Henri MARC qui voulait personnaliser l'information. Roger GICQUEL explique ce qu'à l'époque voulait dire "personnalisation de l'actualité". Je voulais remettre l'information dans son contexte dit-il et c'est ce qui va m'opposer à d'autres confrères. Pendant les 6 années qu'il présentera le 20h, il va aussi vouloir être le seul maître du contenu de son journal et n'aura jamais gain de cause. C'est Christine OCKRENT qui, des années plus tard, obtiendra ce privilège.Roger GICQUEL donne sa vision du journalisme de télévision et de son code de déontologie. Il cite le cas de sujets du 20h, à l'époque de la révolution portugaise et lors d'une prise d'otages, où son commentaire a pu remettre les faits dans leur contexte. Il parle aussi d'une cassette vidéo envoyée par la bande à Baader qu'il n'a pas voulu passer car on voyait un otage. Roger GICQUEL évoque aussi certaines contraintes liées au succès : Je n'ai pas recherché la célébrité dit-il, je voulais juste confirmer ma signature. Il parle aussi du pouvoir qu'il avait et donne l'exemple des économies d'énergie qu'il a fait réalisées rien qu'en demandant aux Français d'éteindre chez eux les lumières inutiles. J'ai quitté le journal de mon propre-chef dit-il, pour faire des grands reportages. Puis, il évoque son émission "Vagabondages" dont il explique le concept et donne les raisons de son arrêt. Pour finir, Roger GICQUEL évoque son émission "En flânant" : se balader avec une caméra et une petite équipe dans des lieux charmants en Bretagne dit-il.

Émission

Télé notre histoire

Production

producteur délégué

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Dominique Froissant

producteur

Pierre Tchernia
Jérôme Bourdon

journaliste

Jérôme Bourdon

participant

Roger Gicquel

dvd
cd
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!